Le Congo-Brazzaville, pays «à faible risque sécuritaire», dans les affaires, selon un cabinet britannique

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Dans son rapport annuel édition 2017 publié récemment, le Cabinet conseil britannique «Control risks» a classé 15 pays africains, dont le Congo-Brazzaville, dans la catégorie des pays «à faible risque sécuritaire», sur la carte annuelle des risques sécuritaires et politiques qui pèsent sur les entreprises et les personnes à travers le monde. Il s’agit des pays suivants: Botswana, Namibie, Congo-Brazzaville, Gabon, Bénin, Ghana, Guinée, Sénégal, Malawi, Cap-Vert, Seychelles, Sao Tomé & Principe, Île Maurice, Guinée Équatoriale et Maroc. Selon ce rapport, aucun pays africain ne figure dans la catégorie des pays présentant un «risque sécuritaire insignifiant». La mesure des risques sécuritaires se base sur huit indicateurs à savoir le vol, l’enlèvement, la destruction des biens, l’extorsion, la fraude, la perte de contrôle de la gestion, le vol d’information et l’expropriation. La mesure des risques politiques se base, quant à elle, sur sept critères qui sont l’insécurité juridique, l’exposition à la corruption, la nationalisation, l’expropriation, les réglementations défavorables, les atteintes à la réputation et les sanctions internationales.

Informations supplémentaires