Quand Clément Mouamba rappelle à l’ordre les membres du gouvernement

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

Le jeudi 11 mai 2017, le Premier ministre, chef du gouvernement, Clément Mouamba, a rappelé à l’ordre les membres du gouvernement, après ce qu’on pourrait appeler la cacophonie sur les nominations aux fonctions et emplois civils en violation des textes en vigueur. «Je rappelle notamment que les nominations, même à titre transitoire, aux fonctions  président de conseil d’administration ou de conseil de direction, de directeur général ou de directeur central des administrations et des entreprises et établissements publics sont de la compétence exclusive du Président de la République, Chef de l’Etat et du Premier ministre, chef du gouvernement», a-t-il écrit. avant de conclure: «Ainsi, toute nomination prononcée en violation des dispositions précitées est considérée comme nulle et de nul effet». Ce rappel à l’ordre coïncide avec la publication, le mercredi 10 mai, par le ministre des postes et télécommunications, Léon Juste Ibombo, de la note de service relevant Yves Castanou  à la tête de l’A.r.p.c.e (Agence de régulation des postes et communications électroniques), son mandat de 7 ans ayant pris fin, et nommant son remplaçant, Henri Yandza Mouelé. C’est une pratique devenue courante, mais cette fois-ci, le Premier ministre, Clément Mouamba, se pose en chef qui n’entend pas voir les ministres marcher sur ses plates-bandes.