Les «Kadhafi» ont toujours pignon sur rue!

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

La pénurie de carburant à Brazzaville fait toujours des heureux: les «Kadhafi» qui il y a quelques années étaient réduits à la clandestinité, mais travaillent depuis lors à ciel ouvert. Même leurs «persécuteurs» d’hier seraient obligés d’aller vers eux pour résoudre la question du carburant. Par exemple, pour le gas-oil, ils vendent le bidon de 25 litres à 22000 francs CFA alors que le prix homologué est 12000 francs CFA à la pompe. Mais, quel nom donné aux pompistes eux-mêmes? Certains exigent un pourboire de 1000 à 2000 voire 3000 francs CFA pour servir les clients.

Informations supplémentaires