L’improbable trêve sociale à l’Université Marien Ngouabi

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le Gouvernement a relancé le 18 décembre dernier les négociations avec l’Intersyndicale des personnels de l’Université Marien Ngouabi pour tenter d’obtenir la levée de la grève qu’ils observent depuis le 1er septembre. Malgré le paiement d’un mois de salaire, ces derniers ne lâchent pas prise. Il n’y a pas eu de compromis. Les mines n’étaient pas bonnes à la sortie de ce round des négociations. Il semble que pour l’Intersyndicale, le paiement de deux mois au moins par le Gouvernement en dehors du salaire versé récemment est la condition sine qua non pour la reprise du travail, ce  qui ramènera les arriérés à trois mois avant d’entrer dans la nouvelle année. Et donc il y a de fortes chances que la grève se poursuive jusqu’au début de 2018.

Informations supplémentaires