Négociations Congo-FMI : le flou sur les intentions du Congo

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

La délégation du Fonds monétaire international (FMI) n’a finalement pas  foulé le sol congolais pour  poursuivre les négociations  avec le Gouvernement, en vue de relancer la situation macroéconomique du pays. Brazzaville devait accueillir la mission du  Fonds le 28 février dernier.  Malheureusement, ce rendez-vous n’a  pas été respecté, le Gouvernement ayant sollicité un report sans en préciser les raisons. La dernière date proposée a été le 7  mars 2018, mais celle-ci n’a pas non plus  été honorée, toujours à la demande du Gouvernement. La délégation devrait avoir d’ultimes discussions avec différentes autorités pour une éventuelle conclusion d’un accord entre le Congo et le FMI courant le mois d’avril 2018. Des sources affirment que la priorité du Congo est de signer un moratoire avec la Chine qui détient la plus grande créance (dans la dette extérieure du pays) et de négocier avec les traders auprès de qui une partie de la production pétrolière avait été gagée.
En même temps, les autorités congolaises miseraient sur une remontée du cours du baril de pétrole et sur une augmentation de la production pétrolière prévue à partir du mois prochain.

Informations supplémentaires