La majorité présidentielle à l’écoute du peuple?

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Certains Congolais n’en sont pas encore revenus. Lors de ses Universités, la majorité présidentielle a comme répondu aux vœux de la population, écoeurée par l’impunité dont bénéficient certains citoyens sur lesquels pèsent de lourds soupçons de corruption au quotidien, d’accumulation en un rien de temps d’une fortune considérable au détriment du trésor public et d’avantages impressionnants en matière de passe-droit, passant leur temps à rouler carrosse pour visiter le chantier de leur énième villa, etc. Il est temps que cela cesse. Alors, la majorité s’est engagée à «traduire en justice les auteurs d’actes d’antivaleurs et faire aboutir les procédures y relatives quels que soient le statut et le rang des personnes incriminées» (39e recommandation). Pourvu que cette recommandation, comme d’autres, soit appliquée et non conservée au fond des tiroirs comme d’habitude.

Informations supplémentaires