Des salariés contractuels au bout du rouleau

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Ce sont les damnés du ministère congolais des Hydrocarbures. Depuis plusieurs mois, ils n’ont pas perçu le moindre franc, affirment-ils. Ils accumulent plus de 20 mois d’arriérés de salaire, ont-ils écrit sur une pancarte. Du coup, ils ne peuvent pas honorer les traites, ni payer les loyers pour ceux qui sont locataires, ni les soins de santé ou la scolarité de leurs enfants, pour certains. Bref, ils n’arrivent plus à assurer la «dépense quotidienne». D’autres ont carrément les créanciers aux trousses. Désespérés, jeudi 13 juin, ces agents contractuels ont choisi d’observer un sit-in doublé d’un concert de casseroles à l’entrée de l’immeuble abritant le siège de leur ministère, afin de faire «respecter leurs droits». Ils ont relancé leur sit-in ce lundi 17 juin.


Informations supplémentaires