Imprudence ou obstination? Le directeur de «Sel-Piment» de nouveau en garde-à-vue

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le directeur de publication du journal satirique «Sel-Piment», Ray M., a été interpellé par la police, vendredi 22 novembre dernier, et placé en garde-à-vue au commissariat central de police du plateau centre-ville, à Brazzaville. Son journal, «Sel-Piment» avait été suspendu, le 13 novembre 2013, pour neuf mois, par le C.s.l.c (Conseil supérieur de la liberté de communication), «pour injure à l’endroit du corps de la police, diffamation, manipulation de l’opinion, publication d’informations mensongères et accusation sans preuve», à propos de son article intitulé: «Voici comment la police nationale tue les Congolais», paru dans le numéro 38 du 30 octobre 2013. Ray M. serait passé outre la sanction qui lui a été infligée, et aurait publié son journal. Cette fois, une procédure judiciaire serait ouverte contre lui par le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Brazzaville. D’où son interpellation.

Informations supplémentaires