Grâce à son ouvrage: «L’audit interne: médecine des entreprises et des organisations» Giresse Akono Gantsui dans le top 5 mondial des auteurs révolutionnaires du management

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Auteur et théoricien en développement économique et social d’origine congolaise, Giresse Akono Gantsui a fait ses études à l’Institut Supérieur de Gestion de l’Université Marien Ngouabi où il obtint une licence en sciences de gestion. Avant de poursuivre à l’école de Banque de Bgfi Bbs (Gabon) et en ressortir avec un diplôme en audit interne. Après avoir obtenu son baccalauréat scientifique, avec brio, à l’âge de 15 ans, il jette son dévolu sur les théories économiques et rejoint, rapidement, le brillant cercle des théoriciens économiques baptisé: Project-Syndicate.

Rigoureux et cartésien, même dans sa vie sociale, Giresse Akono Gantsui, marié à 21 ans et père d’un enfant, est membre actif de l’I.i.a (Institut international américain de l’audit), consultant international en management et représentant Afrique-Caraïbes-Pacifique du cabinet international d’audit «Docteur Audit». Il enseigne le management et l’audit dans de nombreuses écoles de commerce et parle couramment l’anglais, l’allemand et a de bonnes connaissances en hébreu, espagnol et portugais. L’auteur a publié un livre intitulé: «L’audit interne: médecine des entreprises et des organisations», sous-titré: «Soigner son entreprise avec Docteur Audit», aux Editions Jets d’encre (France). Un ouvrage grâce auquel le Congolais figure dans le top 5 du classement mondial des plus grands auteurs révolutionnaires en management dont il nous parle, dans l’interview ci-après.

*De quoi parle votre l’ouvrage?
**L’ouvrage parle de l’audit interne qui est essentiel à la bonne santé des entreprises, mais aussi des Etats (en tant qu’entités organisationnelles) et, à ce titre, l’on devrait considérer l’audit interne comme la médecine des entreprises et organisations. Dans un premier temps, nous parlons des principes fondamentaux de l’audit interne, pour, ensuite, illustrer, avec autant d’humour que de sérieux, l’aspect «médicinal» de cette activité dont la rigueur et l’indépendance garantissent la survie et la pérennité à toutes les entreprises et organisations. Illustré de nombreux graphiques et exemples, cet essai didactique lève, avec minutie, le voile sur un aspect souvent méconnu de la vie d’une entreprise.
L’autre mérite de l’ouvrage est de mettre en évidence le fait qu’une entreprise peut subsister aussi longtemps que possible, faisant ainsi rupture avec le paradigme traditionnel du cycle d’évolution de l’entreprise, lequel admet une phase de déclin. Ce paradigme a été soutenu par certains théoriciens de renom, tel que Henry Fayol et bien d’autres. Nous nous sommes démarqués de cette conception, à travers une étude empirique que nous avons menée sur les aspects comportementaux de certaines entreprises partant des années 1800 à nos jours. Ce livre est un résumé pratique des conclusions de la théorie que nous soutenons quant à l’évolution des entreprises.
Ainsi, il peut être considéré comme un guide pour tous les dirigeants et managers les sensibilisant aux «maladies organisationnelles» et au moyen de s’en prémunir; un manuel d’apprentissage pour les étudiants, auditeurs débutants et équipes d’auditeurs en activités; pour tous, la solution aux confusions sémantiques et la lumière sur ce qu’est réellement l’audit interne.
*Aviez-vous eu des reconnaissances sur le plan international par rapport à ce livre?
**Oui, effectivement, des magazines comme Business Worldwide et BestofManagement nous ont classé dans le top 5 du GRAM (Greatest Revolutionary Author in Management), dans la rubrique World ranking (Classement mondial), et ceci, grâce à cette ouvrage. A titre de rappel, le GRAM est le classement mondial de certains magazines sur leurs auteurs et écrivains en management dont les œuvres ont apporté une révolution substantielle au monde du management. Et par ailleurs, le magazine Economic Innova a classé cet ouvrage comme le meilleur ouvrage de management de la décennie, dans leur rubrique World ranking Best Management Book of the Decade.
Et nous pensons que ce mérite est dû au caractère innovant et aux expressions tout à fait nouvelles contenues dans cette œuvre ne serait-ce que pour parler de la médecine organisationnelle ou plutôt qu’une entreprise pouvait contracter une maladie «organisationnelle» et de là, nécessiter un traitement préventif, voire curatif. Vous avez également le parallélisme établi entre la maladie cancer et la corruption que nous qualifions de cancer organisationnel et bien d’autres pathologies.
*Quel sentiment vous anime, présentement, face à ce succès?
**Un sentiment de modestie et d’avoir franchi un pas en avant dans notre lutte pour la reconnaissance du potentiel des Congolais, voire Africains et ce, surtout parce que beaucoup de nos confrères scientifiques qui mériteraient le prix Nobel n’ont pu l’obtenir, en raison de certaines considérations raciales. Et à ce sujet, je le répète à tous nos amis Kantiste (qui soutiennent, comme Emmanuel Kant, que le Noir ne peut être intelligent) que l’intelligence n’a pas de couleur, ne vient de l’Occident ni de l’orient, mais du Ciel, et aussi longtemps que ce Ciel sera partagé par tous les hommes, l’intelligence le sera également.

*Combien d’ouvrages avez-vous déjà publiés et en chantier?
**Habituellement, nous écrivons en langue anglaise et nous avons publié quelques articles, dont Gender security, Human security in Africa sur Project-Syndicate (association des plus grands théoriciens de l’économie et de lauréats du prix Nobel). Et nous devons avouer que c’est vraiment par patriotisme et amour pour le Congo, que nous avons publié cet ouvrage en français, bien qu’il a été conçu en anglais. Nous osons espérer qu’il contribuera à améliorer le management des entreprises et des organisations au Congo, voire en Afrique.
Les ouvrages en chantier, oui, et à ce propos, il convient de mentionner que nos ou

vrages sont les conclusions simplifiées des théories que nous développons. Actuellement, nous sommes en train de formaliser la théorie sur le déclic factoriel qui met en évidence les modalités du déclenchement du génie intellectuel, et ce, à travers la pyramide factorielle).
Notons, au passage, que nous avons élaboré cette théorie, à partir de certains travaux du scientifique allemand Albert Einstein, dont ceux sur la relativité. Cet ouvrage (qui sera peut-être subdivisé en deux ou trois tomes) constitue une réponse cartésienne que nous apportons aux courants philosophiques européo-centristes et mettra en lumière le génie africain. Je signale que le livre est disponible en librairie, notamment à la Papeterie centrale, et à la librairie Les Dépêches de Brazzaville.


Propos recueillis par
Véran Carrhol YANGA

Adresse mail de l’auteur: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

Informations supplémentaires