Centre international de conférences de Kintélé : Trois mois d’hommage à Gotène, le Picasso congolais!

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

Considéré, à juste titre, comme le Pablo Picasso congolais, Marcel Gotène (1939-2013) est à l’honneur, du 19 février au 19 mai, au Centre international de Conférences de Kintélé, dans le département du Pool. A travers une exposition de ses œuvres, intitulée: «Gotène au cœur du Cosmos». Le vernissage a eu lieu, lundi dernier, sous le patronage du président de la République, Denis Sassou-Nguesso. En présence des membres du Gouvernement, des parlementaires, des membres du corps diplomatique et de M. Alpha Omar Konaré, ancien président du Mali.

 

Dans son mot de bienvenue, Georges Kilébé, préfet du Pool, a reconnu que c’est un honneur fait à son département d’abriter la «cérémonie d’hommage à ce digne fils de notre pays, en reconnaissance de ses œuvres accomplies sur la terre des hommes». Dieudonné Moyongo, ministre de la Culture et des arts, pour sa part, a salué «l’heureuse initiative du Président de la République, en sa qualité de grand protecteur des Arts et des Lettres, qui n’a pas dérogé à la règle, en dépit de son agenda de travail chargé, d’organiser cette exposition consacrée à l’artiste-peintre Marcel Gotène». «Nous lui rendons un grand hommage, par la même occasion, toute notre reconnaissance. Cette exposition qui va remettre sur scène Marcel Gotène est une façon de rappeler que les artistes ne meurent jamais, ne meurent que ceux qu’on oublie», a-t-il ajouté.
Volet scientifique de l’exposition, le colloque international a eu lieu, mardi 20 et mercredi 21 février et dont la leçon inaugurale a était donnée par le professeur Théophile Obenga.
Artiste-peintre, sérigraphe et tapissier congolais, Marcel Gotène est né vers 1939 à Yaba, dans le district d’Abala (Département des Plateaux). A 12 ans, il intègre la célébrissime Ecole de peinture de Poto-Poto, à Brazzaville, fondée en 1951 par le Français Pierre Lods. L’homme se découvre et quitte cette école trois ans après. Il y creuse sa propre voie, en recherchant, avant tout, sa liberté de création. Deux ans après, il expose ses œuvres à la foire de Brazzaville. Sa première exposition à l’étranger en 1954, au cercle de la France d’Outre-Mer à Paris, va marquer un tournant décisif dans sa carrière artistique. Il devient le porte-étendard de la peinture congolaise dans les expositions les plus prestigieuses à travers les quatre coins de la planète.
Naviguant entre le figuratif et l’abstrait, Marcel Gotène – dont la carrière a été couronnée de nombreux prix et distinctions au Congo et à l’étranger. - s’est voulu original, en créant des personnages, des paysages, des atmosphères au surréalisme déroutant.
Son univers est fait de blanc, de bleu, de rouge, de jaune, de noir, de vert et d’un peu de marron. Il n’hésite pas à créer des êtres monstrueux à deux têtes. Une inspiration qui a contribué grandement à bâtir sa grande renommée.
A signaler que l’exposition «Gotène au cœur du Cosmos» est ouverte au public, tous les jours ouvrables, de 8h à 14 h et le week-end de 12h à 16 h.

Victor GUEMBELA

Informations supplémentaires