International

Soudan : Omar el-Béchir n’est plus président

Note utilisateur:  / 0

Les manifestations au Soudan, débutées en décembre 2018 avec à l’origine l’augmentation du prix du pain se sont conclues le jeudi 11 avril 2019 par la destitution du président Omar el-Béchir et de son régime. Il a été arrêté et placé en résidence surveillée. Son pays entre dans une phase de transition, qui sera dirigée par celui dont les Soudanais attendent désormais de connaître le nom. Ce devrait normalement être un homme issu des rangs des civils. Au pouvoir depuis 1989, le président soudanais, 75 ans, était recherché par la justice internationale.

Lire la suite...

Algérie : Quels enjeux pour le nouveau gouvernement?

Note utilisateur:  / 0

Au plus fort des manifestations qui ont duré plus de sept semaines et qui ont poussé à la démission le président Abdelaziz Bouteflika, le peuple algérien est entré dans une période de transition. Mais les Algériens continuent d’exiger le départ de tout le système mis en place par l’ex-homme fort du pays âgé de 82 ans, affaibli et lâché par l’armée, qu’il a dirigée 20 ans durant. L’Algérie a ainsi réussi une révolution sans crépitement d’armes ni effusion de sang, qui a débouché sur la mise en place d’un gouvernement de transition.

Lire la suite...

Rwanda: 25ème anniversaire du génocide : Une commémoration empreinte de grande émotion

Note utilisateur:  / 0

Le Rwanda a commémoré dimanche 7 avril 2019, le 25ème anniversaire du génocide de 1994 qui avait coûté la vie à plus de 800.000 personnes. Les festivités se sont déroulées en présence d’un certain nombre de chefs d’Etat du continent qui ont fait le déplacement de Kigali: le président congolais Denis Sassou Nguesso, le Nigérien Mahamadou Issoufou, le Tchadien Idriss Déby Itno ainsi que le Djiboutien Ismaïl Omar Guelleh.

Lire la suite...

Cameroun : Interdiction des manifestations de soutien à Kamto

Note utilisateur:  / 0

L’opposant camerounais Maurice Kamto croupit depuis plusieurs semaines à la prison centrale de Yaoundé, où il avait été écroué au lendemain des marches qu’il avait organisées dans la capitale économique, Douala, le 26 janvier dernier. Depuis son incarcération des voix s’élèvent pour réclamer sa libération. Vendredi, le gouvernement de son pays a annoncé l’interdiction des manifestations prévues par son parti, le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC).

Lire la suite...

Algérie : L’idée d’une conférence nationale peine à faire consensus

Note utilisateur:  / 0

Déclenchées il y a un peu plus de trois semaines, les manifestations pacifiques des Algériens, ont poussé le président Abdelaziz Bouteflika, lundi 11 mars dernier, à renoncer à un cinquième mandat.  L’élection présidentielle qui allait avoir lieu le 18 avril prochain a été annulée sine die. Un gouvernement de transition qui se chargera d’organiser une conférence nationale inclusive des réformes profondes pour une nouvelle République va être formé.  

Lire la suite...

Informations supplémentaires