MAURITANIE : Mohamed Ould Ghazouani succède à Mohamed Ould Abdelaziz

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le nouveau Président Mohamed Ould Ghazouani a été investi dans ses fonctions ce jeudi 1er août 2019 à Nouakchott, en présence de chefs d’Etat du continent dont le Sénégalais Macky Sall, l’Ivoirien Alassane Dramane Ouattara et le Congolais Denis Sassou-Nguesso. Il succède à Mohamed Ould Abdelaziz, qui a passé près de onze ans à la tête de la Mauritanie en ayant brigué deux mandats. Il laisse un bilan mitigé, mais qui permet au pays de poursuivre l’ensemble de ses mesures et réformes notamment sur le plan économique.

 

Elu le 22 juin dernier, Mohamed Ould Ghazouani a été honoré par plusieurs de ses pairs du continent qui ont fait le déplacement de la capitale mauritanienne pour assister à la cérémonie de son investiture. La cérémonie s’est déroulée au palais des Mourabitounes, à 35 km de Nouakchott. Le nouveau Président succède à Mohamed Ould Abdelaziz qui lui-même avait succédé à Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, premier Président mauritanien élu démocratiquement. Il hérite ainsi du bilan du Président sortant fondu entre retour de l’ordre sécuritaire et creusement des inégalités dans le pays.
Ancien chef d’Etat-major général des Armées, le nouveau Président mauritanien est un homme très discret et peu familier des joutes politiques. Beaucoup souhaitent qu’il puisse maintenant, s’il veut imprimer sa marque, s’affranchir de la tutelle de son prédécesseur et mentor. Face à ses concitoyens, lui qui préfère de loin le calme des casernes au tumulte de la foule, devra également donner une autre image de lui que celle qui le qualifie de sans repère. Agé de 62 ans, il ne s’était jamais exprimé publiquement et a toujours fui la presse; son entourage préfère s’exprimer sous le couvert de l’anonymat.
A la veille de l’investiture de son successeur et dauphin, le président sortant Mohamed Ould Abdelaziz a offert à Nouakchott un dîner d’adieu à plus de 400 convives, dont de nombreux chefs d’Etat et hauts responsables d’Afrique. Il avait à sa droite, le Président tchadien Idriss Déby Itno, et à sa gauche le Congolais Denis Sassou Nguesso. S’y trouvaient également: le Nigérien Mahamadou Issoufou, le Malien Ibrahim Boubacar Keïta, l’Ivoirien Alassane Dramane Ouattara, le Guinéen Alpha Condé, le Sénégalais Macky Sall, le Président bissau-guinéen José Mario Vaz, mais aussi le chef du gouvernement marocain Saadeddine El Othmani et le leader du Front Polisario Brahim Ghali. Ils étaient tous venus entourer leur «frère», qui quittait le pouvoir conformément à la Constitution.
La République islamique de Mauritanie fait partie de l’Union africaine, de la Ligue arabe, de l’Union du Maghreb arabe, de l’Organisation de la coopération islamique et de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS). Elle est aussi membre de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF).

Aristide Ghislain NGOUMA

Informations supplémentaires