Première circonscription de Ouénzé (Brazzaville) : Candidat du P.c.t, Pierre Ngolo à la conquête d’un troisième mandat

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Actuel secrétaire général du P.c.t (Parti congolais du travail), Pierre Ngolo est bel et bien candidat de son parti dans la première circonscription de Ouénzé, le cinquième arrondissement de Brazzaville. Il l’a fait savoir, mardi 25 avril 2017, au cours d’une rencontre citoyenne organisée par le comité P.c.t de Ouénzé, avec les militants du quartier 54, en vue de les sensibiliser sur les enjeux des élections qui pointent à l’horizon.

C’était en présence du président du comité P.c.t de Ouénzé, Dominique Ondzé «Doukaye», de quelques parlementaires et responsables du parti. Les militants étaient venus en grand nombre à cette rencontre qui a pris l’allure d’une manifestation de campagne électorale.

Dans son intervention, Dominique Ondzé a expliqué que si la présentation du candidat Pierre Ngolo s’est faite en avance, alors même que la commission nationale d’investiture n’a pas encore totalement délibéré sur tous les dossiers de candidature reçus, c’est tout simplement «pour tordre le cou» aux «détracteurs» qui ont commencé à détourner l’attention des militants, en disant que Pierre Ngolo ne sera plus candidat à Ouenzé et qu’il se présentera plutôt dans le District d’Ongoni, dans le Département des Plateaux. Certains par contre indiquent qu’il sera au sénat. Les militants ont voulu que cela soit dit de vive voix par Pierre Ngolo lui-même, pour qu’ils soient fixés.
«Oui, c’est vrai, je suis le candidat du parti dans la première circonscription». Cette petite phrase prononcée par Pierre Ngolo a rassuré les militants et suscité une grande ambiance dans la salle. Pour la reconquête de son siège, Pierre Ngolo fonde son optimisme sur le fait que la première circonscription de Ouenzé est toujours occupée par le P.c.t, pour y avoir connu trois députés, à savoir, feu Xavier Okotaka-Ebalé, Rodolphe Adada et lui-même Pierre Ngolo qui a déjà fait deux mandats. Il estime que c’est un atout indéniable, pour obtenir un troisième mandat. Mais, comme dans toutes les élections, les surprises pouvant surgir, il a demandé aux militants d’être vigilants et de ne point baisser la garde. Il a, également, insisté sur la mobilisation qui doit être de mise.
Dans cet élan, le président du comité P.c.t de Ouénzé a appelé les militants à se comporter comme lors des élections locales, du référendum constitutionnel et de l’élection présidentielle où les résultats de Ouénzé sont très intéressants. «Il n’y aura pas de deuxième tour pour le P.c.t, tous nos candidats à Ouenzé doivent être élus dès le premier tour», a dit Dominique Ondzé, tout demandant aux militants et sympathisants qui sont en âge de voter de se faire recenser. Et à ceux dont les cartes nationales d’identité sont au terme de leur validité d’aller les renouveler. Signalons que cette rencontre citoyenne était, pour le secrétaire général du P.c.t, un test de popularité. Pierre Ngolo est sorti de là en dansant, comme pour traduire sa joie d’être en passe de réaliser son objectif électoral.

Pascal-Azad DOKO

Informations supplémentaires