21èmes Journées de neurologie de langue française : La Pr Bébène Bandzouzi-Ndamba a décroché le premier prix des communications

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Les 21èmes Journées de neurologie de langue française (J.n.l.f) se sont tenues, du 28 au 31 mars 2017, au Centre des congrès, à Toulouse, en France. Pour la première fois depuis le lancement de ces journées, la communication d’un enseignant-chercheur africain, congolais plus précisément, a remporté le premier prix des communications.

Il s’agit de la Professeure Bébène Bandzouzi-Ndamba, pour sa communication: «Troubles de la déglutition à la phase aigüe d’un A.v.c à Brazzaville». Elle a obtenu le premier prix sur un total de six communications sélectionnées par un jury composé de représentants de la Société française de neurologie, du Comité local d’organisation et du Conseil d’administration des J.n.l.f. Les six communications ont été choisies parmi les 575 envoyées par des neurologues de différents pays du monde.

Instituées en 1996, les Journées de neurologie de langue française (J.n.l.f) ont comme objectifs, de promouvoir et de développer la neurologie en France et dans les pays francophones; favoriser les relations et les échanges entre les diverses sociétés et associations s’intéressant au système nerveux; contribuer au fonctionnement des différents modes d’exercice de la pratique neurologique.
Les premières journées de neurologie de langue française s’étaient tenues, du 9 au 13 avril 1997, à Strasbourg. Constituées en association, les J.n.l.f assurent, depuis lors, l’organisation annuelle de journées d’enseignement comprenant des cours, conférences, ateliers, communications affichées pendant trois jours et demi en fin mars ou début avril. Elles sont devenues un rendez-vous incontournable de la neurologie francophone pour près de trois mille congressistes et partenaires (médecins, professions paramédicales, chercheurs, étudiants, associations de patients et industriels, etc). L’association est présidée actuellement par le Pr Pierre Clavelou du Service de neurologie du C.h.u Gabriel Montpied de Clermont-Ferrand.
A la fin de chaque session des J.n.l.f, six prix sont décernés, pour féliciter les meilleures communications affichées. Pour cette 21ème session tenue à Toulouse, les organisateurs avaient reçu 575 résumés de communications à l’appel lancé en 2016. 363 ont été retenues dont 349 soumissions sélectionnées pour une communication affichée et 14 soumissions présentées sous forme de communications orales courtes (5 minutes et 2 minutes de questions).
Sur les 349 communications affichées, 8 étaient sélectionnées par jour d’affichage, pendant 3 jours, soit 24 communications au total. En dernière sélection, 6 communications ont été retenues par le jury pour être primées suivant le classement ci-après:
- Premier prix: Bébène Bandzouzi Ndamba (Brazzaville, Congo), pour sa communication: «Troubles de la déglutition à la phase aigüe d’un A.v.c à Brazzaville»;
-2ème prix: Floriane Calocer (Caen), pour sa communication: «Le statut socio-économique influence le délai d’accès à un traitement de seconde ligne chez les patients atteints de sclérose en plaques récurrente-rémittente»;
3ème prix: Silvia Fenu (Paris), pour sa communication: «La diplopie non paralytique d’origine cérébelleuse»;
4ème prix: Béatrice Garcin (Paris), pour sa communication: «Atteinte de la catégorisation dans la D.f.t, la P.s.p et la maladie d’Alzheimer»;
5ème prix: Solveig Montaut (Strasbourg), pour sa communication: «Développement d’une stratégie de capture ciblée et de séquençage haut-débit dans le diagnostic des mouvements anormaux»;
6ème prix: Anne Oerthel (Grenoble), pour sa communication: «Vidéo-E.e.g «à la demande»: Carpe Diem!».
Plus que la partie financière du prix, c’est surtout le Service de neurologie du C.h.u de Brazzaville et, par-delà, le C.h.u de Brazzaville qui ont été honorés par le premier prix obtenu par la Prof Bébène Bandzouzi Ndamba. L’accueil chaleureux réservé aux deux professeurs qui ont été à Toulouse, par tout le personnel du Service de neurologie en témoigne. Bravo à toute l’équipe!

J. MUNKASA

Informations supplémentaires