Dixième session ordinaire du conseil départemental et municipal de Brazzaville : Bientôt l’institution d’une journée citoyenne de salubrité dans la capitale

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Les 97 conseillers départementaux et municipaux de Brazzaville se sont retrouvés pour leur dixième session ordinaire, du 12 au 22 septembre 2011, pour examiner et adopter sept  affaires. A l’ouverture comme à la clôture des travaux, le président du conseil départemental et municipal, Hugues Ngouelondelé, a mis en garde tous ceux des citoyens de Brazzaville, mal intentionnés, qui sabotent les installations de la mairie. Le maire a ainsi élevé sa voix contre les actes de vandalisme perpétrés, ces dernières semaines, sur les installations de jets d’eau déployés à travers la ville, notamment à la place de la gare et au rond-point du mausolée Marien Ngouabi.

Hugues Ngouelondelé a exhorté les populations et les conseillers municipaux à la vigilance, afin de préserver le mobilier urbain acquis par la mairie, pour embellir la ville capitale.  «Je me dois de lancer, à votre endroit, un appel à la vigilance tous azimuts, car les candélabres, feux tricolores, barrières de protection et autres mobiliers urbains, font l’objet des actes de vol, de vandalisme et même de destruction, perpétrés par des citoyens indélicats et inciviques. A ce jour, la police a déjà placé sous les verrous, ceux qui ont saboté récemment les mécanismes de fonctionnement des jets d’eau du rond-point mausolée Marien Ngouabi et celui de la gare C.f.c.o. Il s’agit de deux jeunes mineurs, l’un âgé de 6 ans, de nationalité congolaise et l’autre âgé de 8 ans, ressortissant de la R.D. Congo, ainsi qu’un Malien et un Indien. Ces derniers ont été interpellés par la police et gardés à vue au commissariat centrale de Brazzaville», a dit le maire de Brazzaville.
Le maire a félicité et encouragé la police nationale à redoubler d’ardeur, afin de traquer ceux des citoyens qui s’avisent de détruire le mobilier urbain déployé à travers la ville.
L’autre point soulevé par le maire est la salubrité de la ville. A cet effet, il a insisté sur la journée citoyenne de salubrité, qui sera instituée dans la commune de Brazzaville et qui nécessite la mobilisation de tous. «En effet, cette journée de mobilisation, à travers les sept arrondissements de Brazzaville, sera ouverte à tous nos concitoyens, afin de promouvoir, de manière régulière, la propriété dans notre cité.  Car, cette journée citoyenne de salubrité s’inscrit résolument dans la quête permanente de notre parlement local, à trouver des solutions appropriées, susceptibles d’améliorer le cadre de vie de nos concitoyens», a-t-il précisé.
Enfin, le président du conseil départemental et municipal a invité les conseillers départementaux à participer, massivement, au scrutin sénatorial du 9 octobre prochain, pour élire les six vénérables sénateurs du département de Brazzaville.
Rappelons que les sept affaires traitées par les conseillers, au cours de cette session, portent sur l’exploitation des produits de carrière dans la commune, de Brazzaville; le budget de la commune exercice 2010;  la création d’une allée de bustes sur l’avenue piétonne Melvin Jones, située au centre-ville; l’institution d’une journée citoyenne de salubrité dans la commune de Brazzaville, chaque premier samedi du mois et le 3 octobre, jour anniversaire de la fondation de Brazzaville, journée dotée d’un prix du meilleur arrondissement; le «pacte d’Istanbul pour l’eau» des autorités locales et régionales; et l’institution d’une journée de Windhoek à Brazzaville, célébrée au mois de juillet de chaque année.

Pascal BIOZI KIMINOU

Informations supplémentaires