Signature de bail emphytéotique : Vers l’exploitation du massif forestier de la plaine côtière du Kouilou et de Pointe-Noire

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le Gouvernement a procédé à la signature d’un contrat de bail emphytéotique avec la société ZEBRA-TESSAF Congo, spécialisée dans le bois, en vue d’exploiter les plantations forestières domaniales de la plaine côtière du Kouilou et de Pointe-Noire, d’une superficie d’environ 25.000 hectares. La cérémonie a eu lieu à Brazzaville samedi 4 août 2018. Le document a été paraphé par deux membres du Gouvernement : Mme Rosalie Matondo, ministre de l’Economie forestière et Pierre Mabiala, ministre des Affaires foncières.

La signature de la société ZEBRA-TESSAF Congo a été apposée par deux de ses responsables: Morcov Cecilian, directeur général et le Dr Gabriel Patrick Dion, gérant.
La signature du contrat de bail emphytéotique s’inscrit dans la volonté de renforcer les capacités d’une économie nationale pour son développement et la diversification de la transformation locale du bois pour une meilleure valorisation, la création de plus d’emplois et une valeur ajoutée plus importante.  
Pour mettre en valeur les plantations arrivées à maturation, des partenariats ont été conclus avec plusieurs sociétés; ZEBRA-TESSAF Congo est la toute-dernière. Elle va s’investir dans l’exploitation, la transformation, la replantation et à terme l’extension de ce massif forestier, contenant l’essence d’eucalyptus de qualité. Le bouturage de cette qualité d’eucalyptus a été maîtrisé en 1974 au Congo, et destiné au programme d’afforestation de la plaine côtière du Kouilou. Cette expérience de bouturage réussie, qui a inspiré de nombreux pays, a été une première mondiale.
Le Gouvernement a signé ce contrat de bail pour mettre ce massif forestier à l’abri de son dépérissement et de la perte de ses superficies suite aux agressions d’origines diverses. La société ZEBRA-TESSAF Congo qui opère dans l’industrie du bois a activement manifesté son intérêt à contribuer à la mise en valeur de ces plantations forestières et à leur extension. Le contrat de bail signé a une durée de trente ans. Le loyer est révisable tous les cinq ans en tenant compte de l’indice d’inflation du Congo. L’activité de ZEBRA pourrait entraîner un volume d’investissement dans la première phase du projet en 2019 de 7 milliards de francs Cfa, qui vont générer approximativement la création de 105 emplois directs. La deuxième phase va couvrir 2020-2021, pour un investissement de trois milliards de francs cfa, et une création de 210 emplois directs. La troisième phase interviendra dans la période 2022-2024 pour un investissement de 4 milliards de francs cfa, avec une création de 320 emplois directs. La réalisation de ce projet aura un impact socio-économique, a affirmé Gabriel Patrick Dion, au nom de la société.
Mme Rosalie Matondo a lancé un appel aux autres sociétés à prendre l’exemple de ZEBRA-TESSAF Congo. Pierre Mabiala, à son tour, a indiqué que le bail signé est de 30 ans, ensuite une évaluation permettra de savoir s’il faut l’étendre.

Philippe BANZ

Informations supplémentaires