Politique : Destin Arsène Tsaty-Mboungou crée un nouveau parti !

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

Figure de proue du Congrès africain pour le progrès, Destin Arsène Tsaty-Mboungou a finalement décidé d’orienter son destin politique au CIDES (Congrès d’initiatives démocratiques et sociales), le nouveau parti qu’il vient de créer avec d’autres camarades qui, eux aussi, entendent désormais jouer leur avenir au CIDES. Le CAP, c’est maintenant une page tournée pour eux. L’assemblée générale constitutive de ce nouveau parti est annoncée pour les 25 et 26 août prochains à Dolisie, a-t-on appris de sources proches de son fondateur.


Cette future formation politique se dit favorable à la construction du pays dans la paix, à la réconciliation des Congolais, au dialogue, etc. «Or nous reprochons au CAP, notamment à ces autres leaders restés dans ce parti, la politique extrémiste de va-t-en guerre contre le pouvoir actuel de Brazzaville, alors que l’essentiel c’est la construction nationale dans la paix, le dialogue, la compréhension mutuelle. Dans sa situation actuelle, le Congo n’a pas besoin d’extrémisme de tous ordres, encore moins d’hommes politiques qui persistent dans cette vision de va-t-en guerre. C’est donc pour cela que nous avons jugé bon de nous éloigner de cette approche de va-t-en guerre contre le pouvoir actuel afin d’entreprendre plutôt la lutte politique en proposant d’autres alternatives plus constructives, réconciliatrices et démocratiques», a expliqué un éminent membre de la future coordination du CIDES sous le sceau de l’anonymat.
Certains estiment que ce parti est la formation politique de trop. Selon eux, «le secrétariat général du CAP était pourtant assuré par Tsaty-Mboungou mais nous avons constaté une léthargie de leadership. On peut aussi attribuer cela au Secrétaire général. Ce dernier décide finalement de créer son propre parti, c’est bien mais nous craignons que les mêmes causes ne produisent les mêmes effets. Nous considérons qu’il s’agit là d’un parti de trop et rien ne va fondamentalement changer dans le leadership».
Pendant ce temps, le président du Congrès d’initiatives démocratiques et sociales multiplie les consultations pour une adhésion massive des militants. A Dolisie, où il séjourne constamment, on remarque déjà à son arrivée, la présence, aux environs de son domicile, au centre-ville, d’anciens cadres qui ont fait les temps glorieux de l’UPADS au pouvoir. On y note aussi des membres du CAP qui sont solidaires de Destin Arsène Tsaty-Mboungou. A en croire certaines langues, le CIDES aura pour siège Dolisie, le Chef-lieu du département du Niari.

Martial MVOUMBI DIBOUBI

Informations supplémentaires