Vie des partis : Guy Romain Kinfoussia radié de l’UDR-Mwinda

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le conseil national de l’UDR-MWINDA s’est réuni samedi 8 septembre 2018 à Brazzaville, en session extraordinaire, la 10è du genre. Sous la direction de Paul Dihoulou, son secrétaire général, il a examiné la situation du parti et les maux qui minent son fonctionnement. Le conseil s’est prononcé sur la radiation de Guy Romain Kinfoussia et a décidé de la mise en place d’une commission nationale préparatoire du deuxième congrès national de l’UDR-MWINDA.

 

Tant attendue par les militants et sympathisants de ce parti, cette session a regroupé les membres du conseil national venus de tous les départements du pays. Ils ont examiné tous les maux qui le traversent depuis la disparition de son président-fondateur André Milongo, il y a plus d’une décennie.
Le conseil a pris une motion de défiance contre Guy Romain Kinfoussia. Il lui est interdit de parler au nom de l’UDR-MWINDA et à utiliser les emblèmes du parti.
Ses collègues lui reprochent également l’enchaînement des actes graves commis, notamment l’insoumission par voie de presse, aux décisions du conseil national prises au cours de la 5e session extraordinaire du 20 mai 2017, relatives à la participation du parti aux élections législatives de juillet 2017; la création de structures parallèles (commissions d’investiture, commission ad ’hoc) déstabilisatrices de la cohésion et de l’unité du parti; la falsification des documents du parti (logo et carte de membre), prérogatives dévolues au seul conseil national.
Par ailleurs, les membres du conseil national ont approuvé et entériné la signature par le parti du mémorandum des partis de l’opposition politique congolaise. Ils ont également décidé de la mise en place de la commission nationale préparatoire du deuxième congrès national du parti. «Après analyse approfondie de la situation ainsi créée par celui-là dont la mission était de veiller au respect des textes fondamentaux du parti, à l’unité et à la cohésion du parti et face à l’immobilisme de la commission nationale d’évaluation et de contrôle du parti qui a largement contribué à l’aggravation et au pourrissement de la crise, justifiés en cela par l’absence d’un rapport circonstancié… nous membres du conseil national infligeons une motion de défiance à Guy Romain Kinfoussia, le déchargeons de toutes fonctions et attributions au sein du parti».
Dans son mot de clôture le secrétaire général de l’UDR-MWINDA, Paul Dihoulou, s’est réjoui des décisions courageuses prises par les membres du conseil national. «En prenant le taureau par les cornes, vous avez fait montre de détermination. Plus rien ne sera comme avant. Nous avons l’impérieuse mission de parachever l’œuvre amorcée par le président-fondateur du parti, et à faire en sorte que la génération future prenne le relai. Nous devrons batailler fort et participer à toutes les échéances électorales pour qu’enfin l’UDR-MWINDA retrouve des élus et renforcer son image. Pour y parvenir il faut resserrer les rangs du parti à tous les niveaux», a-t-il indiqué.
Il a appelé les militants de l’UDR-MWINDA à participer à tous les grands rassemblements organisés par les partis de l’opposition politique congolaise. Enfin, il a promis de remettre l’UDR-MWINDA sur orbite, avec la mise en place de nouvelles instances dirigeantes du parti au prochain congrès.

Pascal AZAD DOKO

Informations supplémentaires