Direction départementale de la police de Brazzaville : Le colonel Jacques Antoine Bouiti investi dans ses fonctions par le général Ndengué

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

Suite à l’arrêté n°2029 du 28 février 2012, signé par le ministre de l’intérieur et de la décentralisation portant nomination des directeurs départementaux de la police, le colonel de police Jacques Antoine Bouiti a été reconduit au poste de directeur départemental de la police, à Brazzaville. Son investiture a eu lieu, le mercredi 17 mai 2012, au cours d’une cérémonie à l’esplanade du Stade Président Alphonse Massamba-Débat, sous les auspices du général de police de première classe Jean François Ndengué, directeur général de la police, en présence des officiers du commandement de la police. Les administrateurs-maires de Bacongo, Poto-poto, Ouenzé, le général de brigade Gilbert Bokemba, commandant de la zone militaire de défense n°9, ainsi que d’autres personnalités militaires, de la gendarmerie ont assisté à la cérémonie.
Nouveau directeur départemental de la police à Brazzaville, le colonel Jacques Antoine Bouiti a reçu l’étendard de commandement des mains du général Jean François Ndengué. Ce dernier a, ensuite, demandé aux officiers, sous-officiers et hommes de rang de la direction départementale de la police de Brazzaville, de le reconnaître, à compter de ce jour, comme chef et d’obéir en tout ce qu’il leur commandera pour l’intérêt du service.
Peu après, le colonel Jacques Antoine Bouiti a donné ses premières directives aux éléments dont il a la charge. Emu et déterminé à accomplir, de nouveau, la tâche qui lui a été confiée, le directeur départemental de la police de Brazzaville a déclaré: «Je voudrais, tout simplement, dire que je ne succède pas à moi-même, parce que vous êtes censés savoir qu’il y a une année, la police s’est dotée de deux nouveaux statuts. Le premier, qui gère les carrières des policiers, et le deuxième qui vient organiser la police. Dès cet instant, un arrêté du ministre en charge de la police a paru et a réorganisé la direction départementale de la police de Brazzaville. La direction départementale a, maintenant, en son sein, quatre commissariats centraux. A l’époque, il y en avait qu’un seul et, aujourd’hui, il y en a quatre. J’ai la lourde tâche de conduire cette nouvelle organisation qui a pour but de rapprocher la police des populations et d’avoir un meilleur contrôle de nos agents».
Sur les conditions déplorables dans lesquelles évoluent les agents dans des commissariats de police comme ceux des quartiers L’Ombre, Ngamakosso, La Frontière, Massengo, Plateau des 15 ans et autres, dont certains sont affectés dans des maisons de fortune, le colonel Bouiti a affirmé: «Comme on dit, la plus belle femme ne peut donner que ce qu’elle a. Pour nous, le plus important, ce ne sont pas les bâtiments, c’est faire de telle sorte qu’il y ait le maximum de policiers sur la voie publique et proches des populations et le reste, on verra. En fonction des moyens que nous donnera la République, nous améliorerons les conditions de travail de nos agents».
Rappelons que dans l’ancien statut de la police, le colonel Bouiti cumulait les fonctions de directeur départemental et de commissaire central. Dorénavant, il va coordonner le travail des quatre commissariats centraux relevant de sa direction départementale. Une parade des différentes unités de police a bouclé la cérémonie d’investiture du nouveau directeur départemental de la police de Brazzaville.

Alain Patrick MASSAMBA

Informations supplémentaires