District d’Oyo (département de la Cuvette) : Denis Christel Sassou Nguesso réclamé comme candidat aux législatives

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Les élections législatives prochaines ont commencé à livrer leurs lots de surprises. Un peu partout, l’on commence à constater des changements poindre à l’horizon. C’est le cas du district d’Oyo, dans le département de la Cuvette, où l’on remarque, déjà, une volonté de changement. Après deux législatures où ils ont élu le même député, les populations de cette circonscription électorale unique, toute acquises au P.c.t (Parti congolais du travail), à travers les sages, ont décidé de vivre une nouvelle expérience. C’est ainsi qu’elles ont jeté leur dévolu sur un jeune cadre, fraîchement entré au parti, à l’occasion du 6ème congrès extraordinaire, Denis Christel Sassou Nguesso, membre du bureau politique.
En tout cas, si l’on en croit la démarche menée par des sages d’Oyo qui ont adressé une lettre auprès des instances dirigeantes du P.c.t, il y a lieu de s’attendre à un bouleversement dans cette circonscription. En effet, dans cette lettre datée du 15 mai 2012 et portant plusieurs signatures des ressortissants d’Oyo, adressée au secrétaire général du P.c.t, Pierre Ngolo, les populations affirment avoir fait le choix de leur candidat, Denis Christel Sassou Nguesso, avec comme suppléant Serges Ikiemi. Pour eux, c’est le ticket gagnant pour les législatives de 2012.
Selon des indiscrétions glanées dans le milieu, la fédération P.c.t de la Cuvette, qui a la mission de transmettre les candidatures des différentes circonscriptions de ce département, se serait opposée à la candidature du député sortant, François Ibovi, premier vice-président de l’assemblée nationale, pour respecter la volonté de la base. Or, les candidatures ne sont validées à Brazzaville que lorsque les fédérations départementales les transmettent à la commission d’investiture du parti. L’un des critères de validation étant, évidemment, l’assise électorale du candidat dans la circonscription où il veut se présenter.
Il serait reproché au député sortant, le manque de contacts avec la population et surtout, le fait qu’il n’aurait mené aucune action sociale en faveur des populations durant son mandat.
Alors que la commission d’investiture du P.c.t est encore à pied d’œuvre, depuis la semaine dernière, pour examiner les demandes de candidature et choisir les candidats qui seront investis du label P.c.t, à Oyo, on attend, de pied ferme, l’investiture de Denis Christel Sassou Nguesso et de son suppléant Serges Ikiemi. Les populations espèrent que la direction du parti aura entendu leur cri et que la commission d’investiture respectera ce choix fait par la base.
J.N.

Informations supplémentaires