Sous-préfecture de Boko (Département du Pool) : L’Association «Mbongui le jeune» s’est lancée dans l’entretien des pistes agricoles

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le samedi 9 juin 2012, a eu lieu, au village Mpika, à quelque 12 km de Boko, la cérémonie de lancement officiel des travaux de bitumage des pistes agricoles dans le district de Boko (département du Pool), sous le patronage du sous-préfet de la localité, M. Nsimba Banzouzi, en présence d’Anicet Gomas, le président de l’Association «Mbongui le jeune», qui a financé les travaux, pour un total de 97,5 millions de francs Cfa. Les autorités civiles et militaires étaient également présentes, ainsi que de nombreux habitants des villages environnants, à travers les groupes de musique traditionnelle tels que N’Sanda-Sassa du village Mbanza-N’Sanda, Sikidila M’lolo Mbounda et la fanfare kimbanguiste.
Au total, 65 km des pistes agricoles des villages Mpika, Ntsatoua-Toto, Mbounda-Malobo Mbanza-Nkaka, Kongo, Mantamba, Fouota, Nguienguié, Bondo, Tsouaka,  et des petits ouvrages de ponts, seront aménagées, grâce à  l’Association «Mbongui le jeune», un groupement d’entraide économique et sociale.
Cette initiative a suscité un grand espoir chez les populations des villages concernés où il y a les difficultés de transport, pour acheminer les produits agricoles et autres marchandises vers les grands centres. Avant la coupure du ruban symbolique marquant le démarrage des travaux de nivelage des pistes agricoles, deux sages de la localité, à travers une cérémonie traditionnelle de bénédiction, ont invoqué les mânes pour protéger les travaux qui seront réalisés dans cette contrée. Les deux sages ont mis en garde tout esprit maléfique qui tentera de déjouer ce projet prometteur du bien des populations.
Prenant la parole, à cette occasion, le président de l’Association «Mbongui le jeune», Anicet Gomas, en tant que fils du terroir, a rappelé que l’association qu’il dirige a été créée le 14 avril 2002, à Brazzaville, par les filles et fils de Boko. Elle s’est assignée, comme objectif, le développement multiforme du district. «En effet, les populations du district de Boko ont beaucoup souffert et que l’heure est arrivée de les sortir de cette torpeur. Soyons tous unis et debout comme un seul homme, pour désenclaver et développer notre district. Beaucoup d’infrastructures de base manquent dans notre district et voilà pourquoi nous sollicitons, du gouvernement, le bitumage de nos routes, car nos populations ont suffisamment la force de cultiver la terre», a-t-il déclaré.
Pour Anicet Gomas, le projet de son association ne répond pas à une préoccupation immédiate. «Ces travaux s’inscrivent dans l’optique du développement du district, pour permettre aux populations d’évacuer, tranquillement, leurs produits. Il ne s’agit pas d’une campagne électorale, mais d’une activité de développement, en vue de lutter contre la pauvreté en milieu rural», a-t-il précisé.
Pour sa part, le sous-préfet de Boko, M. Nsimba-Banzouzi, a salué le geste d’Anicet Gomas, qui n’a rien à voir avec la campagne électorale relative à la députation du 15 juillet prochain. En outre, il a remercié l’Association «Mbongui le jeune», «pour l’engagement pris de désenclaver le district, car dans un pays où il n’y a pas de route, il n’y a pas de développement», a-t-il déclaré. Il a attiré l’attention du promoteur que l’heure n’est pas encore arrivée pour la campagne à la députation. Enfin, le sous-préfet de Boko a procédé à la coupure du ruban symbolique, marquant ainsi le démarrage des travaux d’aménagement des pistes agricoles, à l’aide d’une niveleuse appartenant au conseil départemental du Pool.

Pascal BIOZI KIMINOU