Des militants saccagent «à tort» le siège de campagne de leur candidat à la députation

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Cela s’est passé à Ouenzé, le cinquième arrondissement de Brazzaville. Les militants du candidat du Club 2002-Pur, en l’occurrence Bernard Bongo, étaient en colère, en apprenant que celui-ci s’est retiré en faveur du candidat du P.c.t, dans leur circonscription, après avoir reçu des espèces sonnantes et trébuchantes. Alors, ils sont allés au siège de son équipe de campagne, qu’ils ont saccagé en partie. Non content, ils se sont, ensuite, répandus sur l’avenue des Trois Martyrs, vers le rond-point Koulounda. Là, ils ont brûlé des pneus, pour manifester leur colère. La police a fait irruption sur le lieu, et a tiré des coups de feu en l’air et utilisé des gaz lacrymogènes, pour les disperser. Au cours d’une conférence de presse, le candidat Bernard Bongo, qui a maintenu sa candidature, a tout démenti, affirmant qu’il ne s’agissait que de ragots colportés par son concurrent du P.c.t (Parti congolais du travail), qui redouterait sa popularité. Mais, le mal était déjà fait.