P.u.l.p Moko Molé (Parti pour l’unité, la liberté et le progrès) : Jean-Didace Médard Moussodia élu président pour un mandat de cinq ans

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Après sa sortie officielle, en mai dernier, à Kinkala, dans le département du Pool, le P.u.l.p Moko Molé (Parti pour l’unité, la liberté et le progrès) a tenu, jeudi 12 septembre 2013, dans la salle de conférences de l’hôtel de ville de Brazzaville, son assemblée générale extraordinaire, sous le patronage de son président, le député Jean-Didace Médard Moussodia. Au terme des travaux, coordonnés par le secrétaire général du parti, Aimé-Christian Wonga, les organes dirigeants ont été mis en place...()

pour un mandat de cinq ans, notamment un conseil national de 375 membres, un bureau politique de 61 membres et une commission nationale de contrôle et d’évaluation de 11 membres dirigée par Gildas Mouatsanga.
Les militants du P.u.l.p Moko Molé, parti membre de la majorité présidentielle, se sont mobilisés en grand nombre, à l’occasion de l’assemblée générale extraordinaire. Dans une salle archicomble, ils ont accueilli leur président, le député Jean-Didace Médard Moussodia, salué par un tonnerre d’applaudissements.
L’assemblée générale du P.u.l.p Moko Molé, qui a regroupé trois cents participants, a permis l’adoption des documents fondamentaux (statuts et règlement intérieur) et la mise en place des instances dirigeantes du parti. Le choix des membres appelés à animer les instances du parti s’est fait de manière démocratique.
Dans son discours d’orientation, le président du P.u.l.p Moko Molé, Jean-Didace Médard Moussodia, a mis en exergue le patriotisme, pour développer le Congo. «Le Parti pour l’unité, la liberté et le progrès ne sera pas qu’un parti de plus dans la panoplie des partis politiques de notre pays. Le P.u.l.p Moko Molé s’est constitué dans la diversité du peuple profond, dans la modestie du milieu qui l’a vu naître, tout en nourrissant une grande ambition pour la terre de nos ancêtres. C’est une ambition pour vaincre les peurs du lendemain, une ambition pour affirmer les desseins performateurs du Congo. L’histoire et l’expérience des nations nous invitent à reculer les limites des incertitudes qui habitent notre monde et à croire scrupuleusement en la force créatrice des hommes et des femmes de notre pays», a-t-il indiqué.
Jean-Didace Médard Moussodia a, par ailleurs, rappelé que les dirigeants de son parti sont des hommes et des femmes résolument engagés dans l’épanouissement le plus harmonieux possible de la patrie congolaise, dans toutes les dimensions du développement humain. «Notre action se poursuivra, inlassablement, dans la paix, la démocratie, au sein de la République. La République revendique, de plein droit, notre devoir d’exigence, face au sort de nos concitoyens, notre loyauté face à l’idéal de justice essentiel dans toutes les sociétés, et notre rayonnement dans le concert des nations», a-t-il poursuivi.
Considérant qu’avec son élection à la tête du P.u.l.p, une nouvelle ère commence pour ce jeune parti, Jean-Didace Médard Moussodia a, dans son discours de clôture, fait un plaidoyer pour le développement économique et pour l’amélioration des conditions de vie des populations, notamment l’accès à l’eau potable et à l’électricité.
 
Pascal-Azad DOKO


Informations supplémentaires