Assemblée nationale : Justin Koumba a rencontré son homologue français, à Paris

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le président  de l’assemblée nationale, Justin Koumba, a été reçu, le 2 décembre 2013, à Paris (France), par son homologue français, Claude Bartolone, président de l’assemblée nationale française. La délégation congolaise qui a accompagné le président de l’assemblée nationale était composée de quelques députés, notamment Sylvestre Ossiala, vice-président du bureau de l’assemblée nationale, Valère Eteka Yemet, premier secrétaire, Alain Pascal Léyinda, Hyacinthe Ingani.


Au cours de l’entretien le président Justin Koumba et son homologue Claude Bartolone, les deux parties ont passé en revue le volet de la coopération entre les deux chambres. Ils ont, en outre, abordé la question de l’agenda électoral du Congo, processus auquel l’assemblée nationale française accorde un intérêt particulier. Les deux parties ont, également, échangé sur la situation alarmante qui prévaut en République Centrafricaine, constituant une préoccupation majeure pour les parlementaires africains. M. Claude Bartolone a profité de cette visite pour féliciter l’implication personnelle du président de la République du Congo, M. Denis Sassou Nguesso, dans les règlements des conflits en Afrique.
Livrant ses impressions à la presse, au sortir de son tête-à-tête avec Claude Bartolone, Justin Koumba a déclaré: «Vous savez que la diplomatie parlementaire a deux volets principaux. Il y a le volet interparlementaire, c’est-à-dire les réunions internationales qui regroupent les parlements de divers pays, et il y a le volet bilatéral, à savoir: la diplomatie qu’on développe de parlement à parlement, c’est-à-dire, dans le cas précis, l’assemblée du Congo avec l’assemblée française. C’est dans ce cadre que j’ai été délégué par l’assemblée nationale pour rencontrer mon homologue de l’assemblée française, pour évoquer un certain nombre de sujets, notamment la coopération bilatérale entre le parlement français et le parlement congolais».
Signalons qu’à l’issue de cette visite, l’assemblée nationale française s’est engagée à renforcer sa coopération avec l’assemblée nationale congolaise.

MM.


Informations supplémentaires