Visite d’Alexandre Vilgrain, P.d.g du groupe Somdiaa, à Brazzaville : Saris Congo va accroître ses capacités de production et se doter d’une fondation

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le P.d.g (Président directeur général) du groupe français Somdiaa (Société d’organisation, de management et de développement des industries alimentaires et agricoles), et président directeur général de la Saris Congo, Alexandre Vilgrain, a effectué une visite de travail au Congo, au cours de laquelle il a été reçu en audience par le président de la République, Denis Sassou Nguesso, le jeudi 5 mai dernier. A l’issue de sa visite, Alexandre Vilgrain a annoncé le projet de la Saris Congo d’accroître sa production de sucre et de lancer sa fondation.

Durant son séjour dans la capitale congolaise, Alexandre Vilgrain a été reçu en audience, le 5 mai 2011, pendant une heure, par le président de la République, Denis Sassou Nguesso, assisté par son conseiller à l’industrie, Eugène Ngangoue. Le P.d.g de Somdiaa et de Saris Congo était accompagné, à cet effet, par Benoît Coquelet et Jacques Collignon, respectivement, directeur général de la Somdiaa et directeur général délégué de la Saris Congo. Au cours de cet entretien, en ses qualités de président directeur général de Saris Congo, Alexandre Vilgrain a évoqué les projets de développement de l’entreprise, dans son corps de métier, avec l’extension de la sucrerie à cent mille tonnes de sucre et l’implantation d’une nouvelle agglomérerie. «L’augmentation de la production du sucre se fera chaque année. Avant la guerre, Saris produisait 35.000 tonnes. Au sortir des conflits armés, nous avons décidé de doubler la production et nous faisons, maintenant, 70.000 tonnes. C’était, d’ailleurs, le record  de l’année dernière et j’espère qu’on va rebattre le record, en produisant entre 85.000 et 90.000 tonnes. J’espère un jour une production de 100.000 tonnes entre 2015 et 2016», a-t-il déclaré, lors de sa visite.

Alexandre Vilgrain a, également, fait le point des programmes de diversification en cours, notamment sur le maïs, et a ouvert les perspectives d’augmentation de capacité de l’usine de production de calcaire. Le P.d.g de Saris a, enfin, annoncé l’inauguration prochaine de la Fondation Saris.

Alexandre Vilgrain a ainsi sollicité l’accompagnement de l’État congolais dans ces initiatives et efforts d’investissements. Il a obtenu du chef de l’État son soutien personnel, ainsi que celui de son gouvernement, dans la mise en œuvre des actions menées dans le sens de la démarche engagée.

Par ailleurs, Alexandre Vilgrain a saisi cette opportunité pour présenter le nouveau directeur général délégué de la Saris Congo, Jacques Collignon, qui a pris ses fonctions depuis septembre 2010.

Enfin, en sa qualité du président de la Cian (Conseil français pour les investissements en Afrique), le P.d.g du groupe Somdiaa a fait la présentation des activités de l’institution aux destinées de laquelle il préside, depuis 2009.

Alexandre Vilgrain a été aussi reçu par la ministre du commerce et des approvisionnements, Mme Claudine Munari. Au cour de leur entretien, ils ont abordé les questions relatives à l’augmentation du prix du sucre sur le marché national qui, dans un contexte de conjoncture mondiale caractérisée par une tendance haussière, subit la spéculation sur le prix et la distribution à Brazzaville, bien que la Saris n’ait pas encore répercuté les surcoûts liés au transport terrestre. En outre, un bref aperçu a été donné sur la diversification des activités de Saris Congo. Le séjour d’Alexandre Vilgrain au Congo s’est avéré, somme toute, très fructueux.

MM.

Informations supplémentaires