Convention générale annuelle des Mucodec : L’exercice 2011 a démontré que le progrès est toujours au rendez-vous

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

La Fédération des Mucodec (Mutuelles congolaises d’épargne et de crédit), constituée par le Conseil d’administration et la Direction générale, a tenu sa 9ème convention générale annuelle, dans la salle de conférence Georges  Coudray, à son siège, à Brazzaville, le 25 mai 2012, sous le patronage de son président, Bienvenu Maziezoula, en présence de Gérard Légier, directeur général du réseau Mucodec. Comme de coutume, la convention s’est tenue pour boucler les assemblées générales ordinaires des Caisses locales et des Délégations générales. Pour l’exercice 2011, le tableau financier présenté révèle un net progrès de l’activité des Mucodec à travers le pays.

La 9ème convention générale annuelle a bouclé le cycle des assemblées générales des 33 Caisses locales du réseau Mucodec et des trois assemblées générales des Délégations générales, qui se sont déroulées respectivement à Oyo, à Pointe-Noire et à Brazzaville, réunissant les présidents et les gérants des Caisses locales. La dernière instance a été l’assemblée générale de la Fédération des Mucodec, tenue le jeudi 24 mai 2012, avant que n’intervienne la convention. Au cours de toutes ces assemblées générales annuelles, le constat fait est que le réseau Mucodec connaît une croissance significative de son sociétariat.
L’ouverture de la Convention a été marquée par la diffusion d’un documentaire vidéo, intitulé «Mucodec, une aventure humaine», réalisé par le Département de la communication. Ce documentaire a montré l’évolution de l’activité des Mucodec. C’est à ce titre que les deux premiers responsables de cette institution, dans leurs déclarations, ont affirmé qu’à ce jour, les  Mucodec comptent 266.000 sociétaires. 2011 a aussi été la deuxième année du deuxième plan de développement à moyen terme des Mucodec 2010-2012.
Les activités déployées par l’ensemble des salariés, des élus et des administrateurs, au courant de l’année 2011, se sont focalisées sur l’objectif stratégique adopté par le conseil d’administration, à savoir: fidéliser les sociétaires. Les actions entreprises pour réaliser cet objectif ont démarré en 2010. Dans cette lancée, les deux organes de la Fédération (Conseil d’administration et Direction générale), ont mobilisé les salariés et les élus  sur cinq axes stratégiques que sont:
- poursuivre l’action de proximité;
- la bancarisation;
- poursuivre l’amélioration des conditions d’accueil des sociétaires et du travail des salariés et des élus;
-  renforcer du  caractère citoyen de l’entreprise Mucodec;
- et enfin promouvoir une synergie des institutions mutualistes de la sous-région.
Les résultats indéniables de la politique de proximité en 2011 se sont davantage matérialisés par l’augmentation du taux de pénétration des Mucodec au sein de la population congolaise.
Le corolaire de l’action de proximité a été la bancarisation. En 2011, la politique de proximité a permis de bancariser près de 15.100 sociétaires, leur offrant ainsi la possibilité d’accéder aux produits et services financiers de niveau bancaire.
La politique de proximité a été appuyée par un outil de communication qui engrange de plus en plus de succès, Radio Mucodec, émettant en modulation de fréquences à Brazzaville, à Pointe-Noire et leurs environs.
Les travaux de construction des locaux des Caisses locales à Brazzaville, Pointe-Noire et dans les départements de l’intérieur du pays ont été poursuivis. Certains bâtiments ont été inaugurés. C’est le cas, entre autres, du siège de la Fédération des Mucodec. La poursuite, en 2011, de la mise en œuvre de cette politique de construction immobilière a permis d’améliorer la physionomie des Mucodec et de renforcer davantage leur notoriété. L’année 2011 s’est traduite aussi, entre autres, par le respect des lois et règlements de la République, la création des emplois directs et indirects.
Le président de la Fédération a expliqué la manière dont la stratégie a été mise en œuvre: «Pour renforcer cette politique, nous avons entrepris, en 2011, l’élaboration de deux dossiers stratégiques importants: le premier porte sur la nouvelle approche de notre politique de formation, qui a débouché sur la création d’un Centre de formation d’entreprise et le second est axé sur la politique de R.s.e  (Responsabilité sociétale de l’entreprise) des Mucodec. A cet effet, les Mucodec ont opté de s’inscrire dans la durée, avec une approche de développement durable».
Pour sa part, le directeur général, Gérard Légier, s’est réjoui des performances réalisées, tout en manifestant la volonté d’aller plus loin: «Aujourd’hui, avec 50 Caisses locales et Points de vente, nous avons renforcé notre image d’institution financière de proximité. Poursuivant ce déploiement, en 2011, sur tout le territoire du Congo, nous souhaitons enraciner encore, une fois de plus, la Fédération des Mucodec sur tout le territoire congolais».
Comme on peut le voir, les résultats obtenus en 2011 traduisent les progrès faits. Le réseau Mucodec a réalisé 138 milliards de francs Cfa de dépôt, 56 milliards de francs Cfa de crédits, 36 milliards de francs Cfa de fonds propres, 14 milliards de francs Cfa de P.n.b (Produit national brut) et enfin 174 milliards de francs Cfa de total bilan.
L’année 2012 se fixe pour objectifs de:
- poursuivre l’objectif stratégique de fidéliser les sociétaires;
- poursuivre l’extension du réseau;
- poursuivre les constructions et enfin déployer les automates (57 distributeurs automatiques des billets) dans le réseau.
Pour l’exercice 2012, le conseil d’administration fédéral a reconduit, dernière année du deuxième plan de développement à moyen terme du réseau Mucodec, l’objectif stratégique majeur de 2011, à savoir: fidéliser les sociétaires. Cet objectif sera appuyé de cinq dossiers stratégiques que sont:
- le lancement du centre de formation;
- la mise en œuvre de la politique  de R.s.e qui démarre en 2012 avec des campagnes de sensibilisation des différents acteurs, ainsi que des partenaires;
-  la création de la Fondation Mucodec;
- le plan de développement des Caisses rurales;
- et enfin l’élaboration du troisième plan de développement à moyen terme 2012-2015.
Signalons que les Mucodec ont pour partenaires le C.i.c.m (Centre international du crédit mutuel français), l’A.f.d (Agence française de développement), la B.d.e.a.c (Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale), les Mucadec (Mutuelles camerounaises d’épargne et de crédit) et le C.m.c.a (Crédit mutuel de Centrafrique).
A  la fin  de la convention, le président fédéral des Mucudec, Bienvenu Maziezoula, a exprimé l’espoir de voir que les progrès se feront avec l’apport de tous. «Les Mucodec ne pourront relever le défi de 2012 que grâce aux efforts conjugués des sociétaires, des élus et des salariés, au renforcement des relations avec notre partenaire de toujours, le Centre international du crédit mutuel français; aux appuis multiformes dont pourraient bénéficier les Mucodec de la part du gouvernement de la République  et enfin à la synergie au niveau de la sous-région Afrique centrale».  

Informations supplémentaires