Conseil d’administration de la MUGEF : Le Trésor public, un frein dans le reversement des cotisations

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

La Mutuelle générale de la FETRASSEIC (MUGEF) a tenu sa 29e session ordinaire du Conseil d’administration les 11 et 12 septembre 2018, dans la salle de conférence du lycée Pierre Savorgnan De Brazza, à Brazzaville.  Sous l’égide  de son président, Abraham Angossina, assisté entre autres de Jean Gampio, Vice-président et de Marcel Tsiba Madzou, son  secrétaire général. Les administrateurs ont fustigé, à l’occasion, les retards de reversement des cotisations par le Trésor public.


Après une minute de silence observée en mémoire des 119 mutualistes ayant quitté ce monde, Abraham Angossina, ouvrant les travaux, a interpellé les intelligences des participants dans l’analyse des documents soumis pour régularisation, afin d’accoucher de très bonnes réflexions susceptibles de relever le défi et de faire de la MUGEF, un outil performant de solidarité et de cohésion sociale. Il a en outre  souligné que le grand problème de la MUGEF, aujourd’hui, reste le départ à la retraite de la quasi-totalité des cotisants, avec pour conséquence la baisse naturelle des recettes. Ce qui est loin de permettre à la Mutuelle de remplir pleinement ses engagements, en l’occurrence le paiement des prestations de ses cotisants.
Par ailleurs, les  participants ont fustigé les reversements qui se font difficilement et tardivement au niveau du Trésor. «C’est ce qui nous bloque. C’est vrai que nos cotisations ont baissé, mais si avec un moindre effort le Trésor public pouvait nous reverser immédiatement nos cotisations après chaque salaire, cela devrait nous faire avancer», a-t-il expliqué, avant de conclure: «La MUGEF, notre outil commun de solidarité, est confrontée à ce jour à des difficultés énormes non pas structurelles ou organisationnelles mais conjoncturelles.»  Pour combler le trou de nombreux départs à la retraite de ses cotisants, la MUGEF ne pourra compter que sur ses 1.113 nouveaux adhérents. Un effectif enregistré à l’issue de la campagne lancée depuis l’an passé.
Les administrateurs ont examiné, entre autres, les projets de rapports administratif et financier 2017, les projets du programme d’activité 2018 et du budget exercice 2018. Ils ont adopté tous ces documents avec amendements et suivi également les orientations de la tutelle, dont la poursuite de la campagne d’adhésion mixte (FETRASSEIC-MUGEF) sur fond d’émulation et la dynamisation de l’animation des structures.
Le budget exercice 2018 a été arrêté en recettes et dépenses à la somme de 922.731.280 F. CFA contre 1.309.630.445 de F.CFA pour l’an 2017, soit un écart de 386.899.165 F.CFA.
A la fin du Conseil d’administration, Abraham Angossina, satisfait de la qualité des travaux, a exhorté les participants à s’impliquer d’avantage dans la campagne d’adhésion et à travailler durement pour améliorer le niveau des recettes de la Mutuelle.
Créée pour, entre autres, consolider la solidarité, l’entraide et l’assistance entre ses membres, la Mutuelle générale de la Fédération des travailleurs de la science, des sports, l’enseignement, de l’information et de la culture (MUGEF) traverse, il va sans dire, une zone de turbulence, dont la sortie ne dépendra que du travail efficace de ses membres.

Viclaire MALONGA

Informations supplémentaires