Fondation «Perspectives d’Avenir» : Aider les bacheliers et les étudiants à choisir des filières porteuses d’emplois

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

La fondation «Perspectives d’Avenir» a organisé, du 26 au 27 août 2014, à l’hôtel Ledger Plaza Maya-Maya, à Brazzaville, sa première édition du Forum de l’orientation universitaire et professionnelle, en sigle Foup 2014, sur le thème générique: «Se former avec une perspective d’emploi». But de ce forum: accompagner les jeunes Congolais à s’orienter, particulièrement, dans les types de formation, pouvant se traduire, très rapidement, dans les emplois.


La cérémonie d’ouverture, présidée par Georges Moyen, ministre de l’enseignement supérieur, s’est déroulée en présence du père Abraham Roch Okoko-Esseau, directeur exécutif de la fondation Perspectives d’Avenir, du Dr Kitsoro Kinzouza, consultant international en management, d’Anatole Collinet Makosso, ministre de la jeunesse et de l’éducation civique, et des responsables de l’université Marien Ngouabi.
Cette première édition du Forum de l’orientation universitaire et professionnelle s’est inscrite dans le cadre de la recherche des solutions de l’orientation et de l’accompagnement des jeunes bacheliers et étudiants, dans le choix des filières d’études, en vue de leur professionnalisation, leur employabilité et partant, de l’adéquation entre la formation, l’emploi et les priorités nationales de développement.
Ce forum a rassemblé plus de mille participants, dont des opérateurs de formation, à savoir: les universités et les grandes écoles de formation, au niveau national et extérieur, les entreprises, les pouvoirs publics, notamment quelques Ministères, les acteurs du secteur privé, les partenaires bilatéraux et multilatéraux au développement du Congo, tout comme les élèves, les étudiants et les parents d’élèves. Ce, pour trouver des solutions aux problèmes liés à l’emploi des jeunes.
A travers ce forum, la fondation «Perspectives d’Avenir» a donné l’occasion aux opérateurs de formation de présenter leurs offres de formation, et  aux entreprises et grandes administrations de montrer leurs projets de développement. Ces offres et projets ont été déclinés en termes d’emplois, de métiers, et en termes des besoins des ressources humaines à court, moyen et long termes. Leur présentation a été  faite sous la forme des conférences et de stands d’exposition.
La fondation a organisé ce forum parce qu’il s’est donné mission de contribuer, de façon significative, à résoudre le problème du capital humain dans le pays. Elle se propose, en effet,  de résoudre ce problème, en accompagnant les jeunes Congolais dans l’acquisition des compétences dans différents domaines, lesquelles compétences seront nécessaires aussi bien à l’émergence du Congo qu’à son développement durable.
Depuis longtemps, des jeunes Congolais sont formés à l’université et dans différentes écoles. Malheureusement, ils sont confrontés à des difficultés énormes, à la fin de leur formation: quelquefois, les entreprises ne sont pas intéressées au type de compétence qu’ils ont acquise. De plus, malgré leurs diplômes obtenus, ils restent chômeurs. Forte de toutes ces réalités, la fondation a décidé de les accompagner dans le choix des compétences à acquérir ou dans le renforcement de leurs capacités. C’est pourquoi, le forum s’est focalisé à aider les jeunes bacheliers et aux étudiants à choisir des filières de formation répondant, à la fois, aux besoins des entreprises et aux besoins du développement du pays.
A l’ouverture des travaux, le père Abraham Roch Okoko-Esseau a déclaré: «La fondation veut se positionner comme partenaire stratégique dans la logique du partenariat public-privé. Elle veut apporter sa modeste pierre à la recherche des solutions aux problèmes de notre société et à l’édification de notre pays. La fondation «Perspectives d’Avenir»  a pour ambition de se positionner comme un partenaire stratégique et responsable des pouvoirs publics et d’agir comme un acteur clé du partenariat public-privé au Congo».
Le ministre Georges Moyen a souligné, de son côté, que ‘’l’un des défis majeurs des Ministères en charge du système éducatif est de redonner à l’orientation scolaire, universitaire et professionnelle, ses lettres de noblesse et son dynamisme d’antan.  Le thème de ce forum est au cœur de la problématique adéquation formation-emploi, qui a conduit le sous-secteur de l’enseignement supérieur à implanter le système dit LMD dans notre pays, il y a, bientôt, une dizaine d’années et ce, aussi bien dans la composante publique-privée de cet ordre d’enseignement’’.  
Pour mémoire, la fondation «Perspectives d’Avenir» a été créée en 2011 par Denis Christel Sassou-Nguesso. C’est une organisation à but non lucratif de droit congolais, dont la mission est de contribuer à la formation technique et professionnelle des jeunes cadres et des employés qualifiés congolais. En vue de leur permettre de jouer un rôle significatif dans les processus d’émergence et de développement durable du Congo.

Philippe BANZ         


Informations supplémentaires