VIE DES CLUBS/ DIABLES-NOIRS FOOTBALL : Gaël Goma-Foutou: «bâtir du solide avec l’appui des supporters»

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Monsieur Gaël Goma-Foutou, qui préside aux destinées de la section football des Diables-Noirs depuis le 27 août 2019, nourrit de grandes ambitions pour son équipe. Il entend mettre fin à une gestion artisanale qui a donné les résultats que l’on sait. Mais son plus grand rêve est de pouvoir exploiter la force commerciale de l’équipe en mettant à contribution ses milliers de supporters disséminés à travers le pays.


*Comment êtes-vous devenu président de la section football des Diables-Noirs et pourquoi avez-vous fait ce choix ?

**Depuis mon enfance, j’ai toujours eu une affection pour les Diables-Noirs et je vis ma passion pour ce club. Il y a trois ans, j’ai fait partie de la commission ad-hoc chargée de sauver l’équipe de la relégation au poste de 1er vice-président. Le bureau sortant n’étant plus à même de pouvoir travailler, j’ai posé ma candidature en sachant que j’avais une bonne présence au sein du club. Les supporters me connaissant déjà, ils m’ont élu à l’unanimité.

*Dans quel état avez-vous trouvé l’équipe?
**Une équipe désunie. La Coordination des supporters commençait à travailler seule de son côté; le Comité des sages, aussi, dans son coin, etc. L’esprit du club n’était plus celui que nous connaissions il y a des années. Notre première mission est de réunir tout de ce monde autour d’un objectif commun: Diables-Noirs. C’est ce travail que nous sommes en  train de mener, pour aller rencontrer les sages, les anciens joueurs, les dirigeants d’autrefois et la coordination des supporters, tant à Brazzaville, à Pointe-Noire qu’à l’intérieur du pays pour créer une dynamique d’union autour de l’équipe et faire revivre l’esprit Diables-Noirs.

*Avec quels moyens comptez-vous conduire cette équipe?
**Nous avons déjà des partenaires solides, qui ont toujours accompagné le club dans son fonctionnement. Ici, je fais allusion  à X-Oil. Mieux, avec notre connaissance du management des organisations, nous avons entamé un grand travail d’ouverture du cercle des partenariats. On essayera d’intéresser d’autres structures de la place. Nous estimons aussi qu’il faut remettre le club aux supporters. Sans leur participation, rien ne peut se faire. Il faut qu’ils se sentent concernés, engagés et participatifs au bon fonctionnement du club.

*Quelle est votre stratégie pour exploiter la force commerciale de l’équipe?
**Nous allons interdire aux commerçants l’utilisation de la marque Diables-Noirs à des fins économiques personnelles. La marque Diables-Noirs appartient au club Diables-Noirs. Seul le club est habilité à gérer le marchandisage Diables-Noirs (tee-shirts, maillots, fanions, gadgets, casquettes, etc.) qui sera vendu dans les boutiques du club. Nous mettrons aussi en vente la carte du supporter. Chacun pourrait cotiser pour le club et, le cas échéant, bénéficier de certains avantages que peuvent offrir nos partenaires. Nous sommes en train de tâter le terrain avec Globaline, NSIA, STPU, etc., pour voir avec eux comment on peut utiliser cet aspect commercial.

*Diables-Noirs connaît une saignée de joueurs à la fin de chaque saison. Comment les fixer dans le club dans la durée?
** Les joueurs de l’équipe seniors vont signer cette semaine leur contrat de deux saisons, et cela nous permettra de bien maîtriser nos effectifs et de bien préparer nos saisons futures. En outre, nous avons lancé trois équipes de jeunes: les U15, les U17 et les U20. Ce sont des joueurs qui nous appartiennent. Ils seront évalués chaque saison pour essayer de passer les paliers des catégories. Les meilleurs rejoindront l’équipe fanion. Nous allons les protéger par de véritables contrats. Par ailleurs, le président avait bien précisé au cours de l’assemblée générale, que le football est aujourd’hui une affaire de business. Les joueurs qui arrivent à éclore, qui chercheront à vivre une autre expérience ailleurs, à l’étranger par exemple, nous ne pouvons par leur fermer la porte, mais nous voulons mettre un cadre qui puisse permettre que lorsqu’ils peuvent partir, que ce départ rapporte de l’argent au club pour continuer son travail de formation, de garder cet esprit d’Académie, de détection des grands joueurs.

*Pour un  club qui n’a ni siège, ni simple terrain d’entraînement, on mesure l’ampleur du travail de construction qui vous attend…!
**Nous avons un siège provisoire, situé Avenue de la Paix, à Poto-Poto. Nous sommes en train de réfléchir pour trouver un siège définitif à Bacongo. En attendant, nous travaillons  d’abord sur la visibilité du club, sur le plan national comme sur le plan international. C’est pourquoi nous avons une page Facebook qui donne au quotidien les informations du club. Le travail de finalisation du site Web est en cours. Ensuite, nous allons cibler des endroits commerciaux pour y installer nos boutiques. Chaque fan viendra acheter tout l’habillement du véritable supporter.

*On dit qu’aux Diables-Noirs les dirigeants ne vont pas au bout de leurs mandats. Ne craignez-vous pas la pression des supporters, en cas de mauvais résultats?
**Non, je ne crains rien. Parce que notre public n’a besoin que de deux choses. Premièrement: la communication. Lorsque nos supporters sont bien informés, ils savent pourquoi on a gagné, pourquoi on a perdu. C’est ce qui a peut-être manqué aux anciens dirigeants. Par exemple, nous venons de mettre en place une page WhatsApp appelée ‘’Famille Diables-Noirs’’. Environ 3000 personnes sont déjà connectées sur cette page, et au quotidien ils ont des informations sur la vie du club. Deuxièmement: le travail de pédagogie à l’endroit des joueurs, leur faire comprendre que lorsqu’ils ne fournissent pas d’effort, ce sont des familles qui pleurent, qui sont dans le désarroi et qui demain peuvent se réveiller et leur faire des remarques les plus désobligeantes. Cela peut conduire à des cas de violence. L’année passée, par exemple, des supporters ont caillassé notre bus parce qu’ils n’étaient pas contents d’une défaite stupide; des joueurs furent blessés. C’est à nous d’éduquer les joueurs qui arrivent dans le club à fournir des efforts, à mouiller le maillot, à nous apporter des résultats, et lorsque les résultats vont suivre je vous assure qu’il y aura non seulement la bonne ambiance, mais aussi un retour du grand public au stade. Et cela fera la joie de tout le monde.

*Quelque chose à rajouter, notamment à l’endroit des supporters?
**Qu’ils nous fassent confiance. Je profite de l’occasion pour féliciter notre président général du club qui fournit des efforts énormes pour la formation de la nouvelle équipe.  Enfin, nous avons confiance en nos supporters et souhaitons qu’ils viennent très nombreux pour accompagner notre équipe et implorer les esprits de Diables-Noirs, afin que nous puissions remporter les grands challenges cette année.

Propos recueillis par
Guy-Saturnin MAHOUNGOU

Informations supplémentaires