FOOTBALL/DERNIER TOUR DES ÉLIMINATOIRES DU CHAN 2020 : Le Congo en ballotage favorable

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le verdict définitif du dernier tour des éliminatoires du CHAN 2020 est attendu le 20 octobre prochain. Entre-temps, après le match nul (2-2) arraché face à la Guinée Equatoriale dimanche 22 septembre à Malabo, les Diables-Rouges du Congo version locale sont en ballotage favorable.


Dimanche dernier se disputaient donc les matches aller. Les Diables-Rouges, en déplacement, étaient face à la Guinée-Equatoriale. Ce match a, d’emblée, mis en vedette leurs hôtes. Des yeux étaient en train de sortir des orbites lorsque les Equato-guinéens ont inscrit deux buts au bout de  seulement vingt-trois minutes de jeu. Des buts dont l’auteur est un même homme, un certain Pedro. Le premier à la onzième minute de jeu, le deuxième, à la vingt-troisième minute.
C’est une avance au marquoir, au fond, très logique  si l’on en croit l’envoyé spécial de Radio-Congo qui offrait à ses auditeurs les péripéties de cette rencontre. D’où le pessimisme des férus congolais de football, hantés par le spectre de la débâcle. En tout cas, chacun y est allé de son scenario catastrophe, pour ce football congolais décidément mal en point, que n’importe qui peut administrer des coups de pieds aux fesses ces temps-ci.  
Oh! Que le football est si bizarre. Car finalement, les craintes étaient exagérées. Et les Congolais ont été agréablement surpris par la révolte des Diables-Rouges. Qui a commencé à prendre forme six minutes après le deuxième but équato-guinéen, Mignon Etou-Mbon ayant réduit le score: 2-1 (29e). Et la mi-temps était là. Pour apporter des conseils. Barthélémy Ngatsono, le coach congolais, a semé la graine de la révolte. Elle est tombée sur une terre. Elle a germé et a donné du fruit, Yann Mokombo entré en jeu dans les derniers instants de la partie ayant transformé en but d’égalisation un ballon de corner botté par Prince Obongo, lui aussi remplaçant avant d’être lancé dans le bain: 2-2 (87e).
Cela étant, les Diables-Rouges seraient-ils de virtuels qualifiés pour la phase finale qui aura lieu au Cameroun, début janvier 2020? Il leur reste à valider leur ticket à domicile. Un match nul de moins de deux buts suffit simplement à leur bonheur. Ils ont, pour cela, plus de deux semaines pour s’y préparer et donner la preuve de leur volonté de reconquérir les milliers de supporters qui ont juré de mettre une croix noire sur ce football congolais. L’entraîneur saisira-t-il le début du championnat (le samedi 5 octobre) pour refaire les compartiments défaillants?
Plus de deux semaines pour convaincre! Parce que se qualifier au Stade Massamba-Débat, c’est une autre paire de manches. Les témoins du match nul de Malabo  sont unanimes: les Equato-guinéens ont une bonne équipe. Leur sélection regorgerait de joueurs habités par la puissance et la hargne.
Le plus difficile reste donc à faire. Les Diables-Rouges n’ont plus de temps à perdre. Cette qualification qui leur tend les bras constituera-t-elle un déclic pour relancer le Congo en orbite?

Guy-Saturnin MAHOUNGOU

Informations supplémentaires