COOPÉRATION : La FFF vient en aide au football congolais

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

La Fédération française de football (FFF) s’est engagée à apporter à la Fédération congolaise de football (FECOFOOT) le soutien technique dont elle a besoin pour améliorer la pratique de ce sport et, à terme, aider le football congolais à connaître le succès qui le fuit depuis des décennies. La FECOFOOT va bénéficier d’un programme de soutien technique de la FFF.

Le responsable international à la Direction technique nationale (DTN) de France, Ludovic Debru, a séjourné du 25 au 30 septembre à Brazzaville, où il a eu des échanges avec la DTN  du Congo conduite par Gaston Tsiangana. Il est venu faire une mission de diagnostic et voir dans quelle mesure élaborer un plan de développement correspondant aux besoins de la FECOFOOT et que celle-ci doit mettre en oeuvre. «Un programme qui ne pourra s’inscrire que sur le long terme», a souligné l’expert français qui a rappelé que «tout succès en sport se construit sur plusieurs années». Une façon de dire que le foot congolais doit passer par ce chemin s’il veut encore le connaître.
Ludovic Debru a, d’ores et déjà, annoncé en conférence de presse, lundi dernier, que le programme en projet prendra en compte trois axes prioritaires en fonction des réalités locales: «Le football des jeunes, le formation des cadres et le football féminin». Et il devrait «commencer par la formation des cadres et le renforcement des compétences», a-t-il déclaré. Sans doute sur insistance du directeur technique national du football congolais, Gaston Tsiangana. Ce dernier a avoué qu’il y a  un déficit dans ce domaine, après l’arrêt des formations proposées par la Confédération africaine de football (CAF). Ensuite suivra la mise en place d’un système de formation efficace devant favoriser la détection et l’éclosion de jeunes joueurs. «Le talent brut des joueurs, il y en a au Congo. Il a besoin d’être façonné et accompagné», a commenté Ludovic Debru. A ce niveau, «nous devons former les joueurs au plus bas âge possible», a soutenu Gaston Tsiangana qui déplore le fait qu’au Congo ‘’nous nous limitons à la formation des U17 et U20’’
C’est un projet ambitieux et prometteur pour la refondation du foot congolais. Il résulte d’un accord de collaboration entre la FIFA et la FFF, pour participer au «bon développement du foot en Afrique francophone». Avant le Congo, la Guinée et la Centrafrique en étaient les premières bénéficiaires.

G.-S.M.

Informations supplémentaires