Championnats d’Afrique d’athlétisme

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Les hostilités des 18èmes championnats d’Afrique d’athlétisme ont démarré, le mercredi 27 juin 2012, avec les premières foulées, sur la piste du Stade Charles De Gaulle, de Porto-Novo (Bénin). Mais, plusieurs épreuves ont été perturbées, dame pluie s’étant invitée à la fête.
Trois finales étaient prévues, pour cette première journée, mais une seule est allée à son terme. Celle du lancer du poids hommes, remportée par le Sud-Africain Burger Lambrechts, auteur d’un jet à 19,51m, devant son compatriote Orazio Cremona (19,19m) et l’Egyptien Yasser Fathy Ibrahim (18,78m), le Congolais Franck Elemba Owoka n’étant que cinquième. Le Sud-Africain a, du coup, remporté la seule médaille d’or du jour. C’est le troisième titre continental pour le vétéran de 39 ans.
Les finales du lancer du marteau, femmes, et du 10 000m, hommes, ont, en revanche, été reportées, justement, à cause des conditions climatiques.
Le coup de tonnerre du jour n’est, toutefois, pas venu du ciel, mais des séries du 100m hommes, avec la disqualification de l’Ivoirien Ben Youssef Méïté. Le champion d’Afrique 2010, à Nairobi, a effectué un faux départ. Le fils de l’ancien rival de notre Théophile Nkounkou, dans les années 70, était très abattu, dans son coin, où il a versé des larmes de déception.
La finale a été remportée, finalement, jeudi 28 juin, au moment où nous bouclons ce journal, par le Sud-Africain Simon Magakwe (10’’30), devant l’Egyptien Amr Seoud (10’’34), récent vainqueur du meeting de Brazzaville, et le deuxième ivoirien aligné dans l’épreuve, Serge Koffi (10’’37).
La Congolaise Lorène Dorcas Bazolo n’a pas connu pareille mésaventure, bien au contraire. Elle a fait une belle entame, lors des séries du 100 m dames, mercredi, et a défendu ses chances, en demi-finales, jeudi 28 juin, dans l’après-midi. Si la météo l’a permis. Inscrite dans la première série des éliminatoires, Lorène  a réalisé  11’’89 (nouveau record du Congo), terminant en deuxième position, derrière la tenante du titre, la Nigériane Okagberé Blessing (11’’60). Prions pour qu’elle réalise l’exploit d’atteindre la finale et, pourquoi pas, qu’elle monte sur le podium.
Trois autres Congolais étaient en lice, mercredi, dans différentes séries éliminatoires. Seule Natacha Ngoie Akamabi, au 400m dames, s’est bien  comportée. Elle a disputé, aussi, les demi-finales de sa distance, bien qu’ayant terminé  cinquième de sa série, en 54’’31. Les deux autres sont, d’ores et déjà, éliminés, notamment Devilert Kimbembé, quatrième (en 10’’89) de la deuxième série du 100m hommes et Christ Bitsindou, sixième (en 50’’28) de la première série du 400m messieurs.

Guy-Saturnin MAHOUNGOU

Informations supplémentaires