Nécrologie : Francis Samba : chemin sans retour!

Note utilisateur:  / 3
MauvaisTrès bien 

Après Dominique Kiemba, dit «Petit Pelé», la grande famille du football congolais n’avait pas encore séché ses larmes que nous avons appris la mort, dans la nuit du 31 août au 1er septembre 2014, de Francis Samba, ancien international et professionnel en France,  à la Réunion, des suites d’un cancer.



Francis Samba s’était installé à la Réunion, île qu’il chérissait, au début des années 90, pour y poursuivre sa carrière professionnelle, avant de devenir entraîneur.
Né le 5 juillet 1963, à Brazzaville, Francis Samba avait grandi à Sarcelles (Val-d’Oise), en France, pays où il était arrivé avec ses parents, à l’âge de 12 ans. C’est dans cette région qu’il a débuté, aussi, sa carrière de footballeur, portant, successivement, les couleurs de Sarcelles, A.S Cannes (1984-1989), aux côtés de l’Ivoirien Youssouf Fofana et du Sénégalais Lamine Ndiaye, Stade de Reims (1989-1990). Une belle carrière et le souvenir d’un joueur rapide, attiré par le but!
Joueur  simple, talentueux et doté d’un charisme, Francis Samba a défendu les couleurs des Diables-rouges, équipe nationale du Congo. On se souvient de sa fracture de la jambe droite (tibia et péroné), lors du match Congo-Zaïre (actuelle RDC) comptant pour les 3ème Jeux d’Afrique centrale, en 1987, à «Révolution» (actuel Stade Alphonse Massamba-Débat). L’affaire de son indemnisation avait défrayé la chronique, à l’époque. Une histoire qui avait tourné court et, depuis, il n’avait plus jamais revêtu le maillot national. Une année plus tôt, le public l’avait découvert, pour la première fois, à la faveur de la tournée des footballeurs professionnels congolais de France, à Brazzaville et à Pointe-Noire. Pendant la trêve d’été.
Attaquant polyvalent, Francis était plus à l’aise à son poste de prédilection: avant-centre. Après la France, Jean Francis Samba, finisseur hors-pair, avait décidé de poursuivre sa passion à la J.S Saint-Pierroise, à l’U.S Cambuston et l’U.S.S Tamponnaise. Il a contribué au prestigieux palmarès de la Saint-Pierroise et de la Tamponnaise.
Francis Samba s’est aussi grandement investi comme éducateur pour la jeunesse Saint-Pierroise, avant de s’occuper de l’équipe première de la J.S.S.P, aux côtés de Willy Lagarrigue, il y a quelques années. Mais aussi, aux côtés de Jean-Marie Coutrai, l’an dernier, puis de Jean-Pierre Bade, dont il était l’adjoint, cette année. Il laisse une veuve et deux enfants.
Samba quitte à jamais le football, mais le football ne l’oubliera jamais, tant il a consacré sa vie à son épanouissement.
Nous présentons nos condoléances les plus attristées à la famille éprouvée.

Alain Patrick MASSAMBA

Informations supplémentaires