Tribune Libre

Un nouveau pacte républicain, pour une nouvelle République

Note utilisateur:  / 1

Dans «l’Esprit des lois», Charles de Montesquieu affirmait que les hommes sont gouvernés par cinq choses différentes: le climat, les manières, les mœurs, la religion et les lois. Ainsi, chaque législation se conforme selon différents types de causalité: c’est «l’esprit général d’une nation», déterminé et déterminant.  Plus d’une décennie après l’adoption de la constitution du 20 janvier 2002 et face aux nouveaux enjeux auxquels le Congo est confronté, il est possible d’envisager une halte, pour revisiter l’armature institutionnelle et juridique en vigueur dans notre pays.

Lire la suite...

Débat sur la Constitution : les masques tombent

Note utilisateur:  / 6

Après avoir longtemps prétendu que la modification de la Constitution était une invention de l’opposition et que la question de savoir si le président Denis Sassou Nguesso était candidat à l’élection présidentielle de 2016 n’était pas à l’ordre du jour, le pouvoir congolais vient de se démasquer et avance, désormais, à visage découvert. En effet, sur instructions personnelles du président de la République, il vient de lancer officiellement le débat sur la révision des articles 57, 58 et 185, alinéa 3 de la Constitution du 20 janvier 2002 qui empêchent le président Denis Sassou Nguesso de briguer un troisième mandat.

Lire la suite...

Vous avez dit «biens mal acquis»!

Note utilisateur:  / 3

La ligne éditoriale adoptée par la presse française, soutenue activement par certains O.n.gs du type Transparency international, Survie, Sherpa et autres est de crier haro sur les chefs d’Etat de certains pays d’Afrique centrale. Le point de cristallisation se manifeste par ce que l’on appelle communément «biens mal acquis». Le reproche qui est fait aux chefs d’Etat de ces pays est «d’acquérir des biens mobiliers et immobiliers aux frais du contribuable de leur pays».

Lire la suite...

Lettre ouverte aux autorités et parlementaires de la Sangha sur les crimes Kata-Kata

Note utilisateur:  / 0

Voici un an, jour pour jour, que la population de la Sangha en général, et celle de Ouesso, en particulier, attend fermement, le procès sur les crimes d’assassinats en série de femmes, commis par ceux qu’on appelle, alors, les Kata-Kata. On se souvient que cette affaire a endeuillé la population de Ouesso, durant trois ans (2011, 2012 et 2013). Certains présumés assassins et leurs commanditaires ont été arrêtés par la police et présentés à la justice, d’autres, qui ont trempé dans cette affaire sordide, parce qu’assoiffés de sang humain et connus des services de police, courent toujours.

Lire la suite...

Plaidoyer pour la non-violence et la cohésion nationale dans les pays africains

Note utilisateur:  / 0

Depuis de nombreuses années, un certain nombre de comportements répréhensibles font légion en Afrique. Ce qui a généré, de manière incontestable, des conflits incessants en matière de gestion publique, une absence notoire de convictions patriotiques de la part des hommes politiques, voire le chaos.

Lire la suite...

Informations supplémentaires