Tribune Libre

Le code du travail congolais est-il respecté par les sociétés étrangères installées au Congo?

Note utilisateur:  / 0

Le Congo est un îlot d’or pour certains groupes internationaux qui y ont installé leurs filiales. Celles-ci évoluent, en effet, dans le non-respect du droit du travail et autres textes réglementaires nationaux, sans craindre d’être sanctionnées ou rappelées à l’ordre. Sur le plan professionnel ou humain dans ces sociétés internationales ou leurs filiales, les cadres, agents de maîtrise et d’exécution ne sont pas considérés à leur juste valeur.

Lire la suite...

Plaidoyer au Proder 3, pour la reprise des travaux de la route Nguela-Kibouendé

Note utilisateur:  / 0

C’est avec beaucoup de bonheur et d’espoir que les populations du district de Kinkala (département du Pool) avaient appris l’annonce de la réhabilitation de l’axe routier qui va de Nguéla, un village sur la route nationale n°1, à Kibouendé, gare ferroviaire du C.f.c.o, en desservant les villages Mbamou et Manieto. Considérée comme stratégique, à l’instar d’autres routes dans le pays, cette route, longue de 31 Kms, reliant la route nationale n°1 à la voie ferrée, desservait, jadis, plusieurs villages qui avaient vocation à approvisionner Brazzaville, mais aussi Pointe-Noire en produits agricoles et avicoles.

Lire la suite...

Le carnaval de Barranquila à Brazzaville ou le devoir de mémoire pour les survivances de la culture africaine en Colombie

Note utilisateur:  / 1

Du 9 octobre au 11 octobre 2013, se tient une conférence, à Brazzaville, dans le cadre des «journées culturelles pour la promotion du patrimoine culturel congolais, au service du développement durable», afin d’approfondir les liens qui unissent la culture congolaise à celle de la Colombie. Cet événement est l’occasion de porter à la connaissance du public congolais que, dans un passé lointain, la Colombie a reçu des peuples en provenance des terres du Kongo...()

Lire la suite...

L’urgence de sortir de la sous-information dans les chaînes publiques

Note utilisateur:  / 0

Malgré les efforts déployés par le gouvernement de la République, pour doter la télévision et la radio nationales d’un nouveau siège et des équipements performants, l’information livrée par ces organes de presse n’est pas à la hauteur des attentes du public. Celui-ci est mal servi et moins informé et donc sous-informé. Pour preuve: les nouvelles internationales échappent, aujourd’hui, aux téléspectateurs de Télé-Congo.

Lire la suite...

Sans les états généraux de la nation, 2016 risque d’être un scrutin de tous les dangers

Note utilisateur:  / 0

Le cadre institutionnel actuel peut-il organiser, dans la paix et la transparence, le scrutin présidentiel prévu en 2016? En effet, depuis le «dialogue sans exclusive de 2001» qui, à notre sens, devrait marquer la fin de la suprématie des vainqueurs de la guerre civile de 1997 pour, enfin, entrer dans une normalisation de la vie politique dont le démarrage programmé débuta avec les joutes pseudo-électorales de mars 2002, nous constatons que onze ans après, le pouvoir actuel retombe dans les mêmes errements  de la mandature  Lissouba, dont il s’est servi pour justifier sa forfaiture, qui continue, d’ailleurs, de plonger le Congo dans la tourmente, au point  de perturber l’échéance de 2016 censée mettre fin à l’Etat d’exception dans lequel vit le Congo, depuis.

Lire la suite...

Informations supplémentaires