La paroisse Sainte-Monique devient cathédrale le 3 octobre 1987

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

La localité de Kinkala se trouve à 73 Km de Brazzaville, sur la route nationale n°1, au carrefour entre les routes de Boko, de Matoumbou et de Mindouli. Kinkala est le chef lieu du département du Pool. Si la mission s’y établit tardivement, Kinkala et sa région étaient desservis autrefois par Mbamou et ensuite par Kibouendé (les pères Alfred Burget, Jean Le Gall et Clément Piers s’y rendaient régulièrement).


Quand on envisagea une fondation à Kinkala, on rechercha un emplacement plus favorable et le choix se porta sur une colline à l’Ouest du poste administratif, mais assez proche de celui-ci. Le père Jean-Baptiste Gur vient à Kinkala, le 7 janvier 1952, pour reconnaître, avec l’administrateur et les propriétaires, les limites de la nouvelle concession.
Mgr Biéchy et le père Gur décident de l’emplacement d’un hangar métallique de 25 m sur 10 m, en janvier 1954, qui servira d’église provisoire. La construction est terminée le 26 mars de la même année (c’est l’actuel bâtiment de l’école primaire Jean Victor Ndouna).
Détachée de Kibouendé, Sainte-Monique de Kinkala devient nouvelle mission, le 15 août 1955: le père Clément Piers en est le responsable, avec l’aide de l’abbé Félix Biékiabéka. C’est le père Victor Thiel qui prend la direction de la mission, en 1957. La bénédiction de la nouvelle église, terminée depuis Noël 1956, a lieu le 5 mai 1957, par Mgr Michel Bernard.
Affecté à Kinkala, en 1961, le père Jacques Dehais y restera jusqu’en 1973, toujours avec le père Victor Thiel qui, lui, quittera la mission en juin 1975. La responsabilité de la paroisse revient alors à l’abbé Maurice Mbindi. Le père Paul Coulon, dernier spiritain à Kinkala, restera un peu plus d’un an avec lui.
La paroisse Sainte-Monique devient cathédrale, Kinkala devient le siège d’un nouvel évêché, le 3 octobre 1987. (Cf. Jean Ernoult, Les Spiritains au Congo, de 1865 à nos jours, Collection Mémoire Spiritaine n° 3, Paris 1995, pp. 360-361).