Session nationale Justice et Paix : Construire la civilisation de l’amour

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

La Commission épiscopale Justice et Paix a organisé du 24 au 27 juillet 2018, au Centre interdiocésain des œuvres, la Session annuelle des commissions Justice et Paix.Ouverte et clôturée par l’abbé Brice Ibombo, secrétaire général de la Conférence des épiscopale du Congo en lieu et place de Mgr Miguel Olaverri, président de Justice et Paix Congo,  la Session nationale est l’une des activités de la Commission épiscopale Justice et Paix qui regroupe tous les coordonnateurs Justice et Paix des diocèses.


Cette session a porté essentiellement sur deux points: l’échange des expériences et les perspectives pour l’avenir dans le cadre de leur projet national qui vise la réduction de la pauvreté et de lutte contre les injustices. Chaque diocèse était invité à exposer sur les activités réalisées et aussi sur les difficultés rencontrées.
Toutefois, il a été conseillé à toutes les  commissions diocésaines de se mettre au travail même avec le peu de moyens disponibles, et dénoncer par des acticités de plaidoyer et le monitoring les principales injustices rencontrées.
La Commission diocésaine justice et paix Pointe-Noire à été félicitée et encouragée pour le travail réalisé notamment dans le suivi budgétaire dans le secteur prioritaire de la santé et les actions menées au sein de la plate-forme  «Publiez ce que vous payez».
Après, les participants ont suivi des exposés présentés par six experts
L’abbé Georges Loemba Ndendé, père du Foyer de charité de Liambou et l’abbé Jonas Koudissa, coordonnateur de Justice et Paix Brazzaville sont  intervenus sur «L’encyclique «Laudato si» du Pape François» et sur la «Doctrine Sociale de l’Eglise et les Commissions Justice et Paix». Il ressort de leurs interventions que la Doctrine Sociale de l’Eglise a pour but de construire la civilisation de l’amour.
Le Docteur Kitsoro Firmin Kinzounza, économiste, consultant international en management, et universitaire a exposé sur «Quel engagement pour les Commissions Justice et Paix dans notre pays?» S’étant inspiré de son article intitulé: «Au Congo, sortir de la crise par les actes et non par les mots», publié dans le journal La Semaine Africaine n° 3802, il  a exhorté les participants à mener plus d’actions en dénonçant les injustices. Mais il faut d’abord s’informer pour comprendre, connaître ses droits afin de mieux les revendiquer.
L’abbé Félicien Mavoungou, coordonnateur national de la Commission justice et paix et Alain Lounganana, membre de la Commission justice et paix  Pointe Noire, ont exposé sur le Suivi budgétaire dans  la santé et dans l’éducation nationale. Ils ont relevé que le suivi budgétaire sur la santé et l’éducation fait partie des projets phares de la Commission nationale et de la Commission diocésaine justice et paix Pointe-Noire.
Brice Makosso, secrétaire permanent de la Commission diocésaine justice et paix Pointe-Noire et l’abbé Félicien Mavoungou ont, tour à tour, exposé sur les différentes étapes du plaidoyer social.  

Commission Episcopale Justice et Paix

Informations supplémentaires