Un Dimanche en paroisse : Saint-Jean-Paul II (Diocèse de Nkayi)

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Les «signes» dans la vie du Christ
La communauté chrétienne de la paroisse Saint-Jean- Paul II de Nkayi s’est rassemblée dimanche 29 juillet 2018, 17e dimanche du temps ordinaire, pour louer et savourer les merveilles du Seigneur. Au cours de la messe présidée par l’abbé Edouard Mougnélé, curé, et animée par la chorale paroissiale Saint-Jean-Paul II, le célébrant a prononcé l’homélie dont nous publions quelques extraits.


«Aujourd’hui, Jésus donne à manger à tant de gens, et nous ne sommes surpris de voir, car il est quelqu’un de très généreux et aimable. Seulement, de cette foule venue auprès de lui, c’est le plus petit —un jeune garçon— qui répond positif et offre pour «Tous» ce qu’il a, en le mettant au service des Apôtres, du Christ, de l’Église «cinq pains d’orge et deux poissons» (Jn 6,9). Il donne à Jésus tout ce qu’il possède, les pains et les poissons, son Cœur et sa vie, car il s’est laissé conquérir par l’attrait de Jésus.
Bien-aimés! Généralement, l’amour s’ouvre dans le cœur humain au fur et à mesure quand on découvre l’attrait de l’autre, sa sympathie, sa bonté, l’intérêt commun, l’attention à l’autre. C’est le cas du jeune garçon, symbole de la modestie, de la dépendance, de l’humilité, de la pauvreté du cœur qui vient d’égaler la toute puissante «providence divine». Il donne à Jésus tout ce qu’il possède donc, supposé être son bien personnel. La question c’est: qu’espérait-il?
Les éloges, la reconnaissance des autres? non: la plénitude de l’amour. C’est donc en donnant aux autres par amour que nous nous rapprochons du projet de Dieu, à savoir, la recherche du bien de son prochain, sans rien espérer en retour, même si c’est au prix d’un sacrifice personnel et de la folie d’amour pour Dieu»...
... «Le Christ, c’est simultanément le jeune garçon et le faiseur du miracle. Ainsi, il est important aux jeunes de se redécouvrir comme des porteurs de Christ et ses faiseurs de miracles. Le miracle qu’il instruit aux jeunes de notre temps, c’est de se démarquer des «impedimenta» et de toutes les pulsions venimeuses qui les retiennent de faire avec bravoure le pas de l’Ascension de la bassesse du populaire».
«Aujourd’hui, disons-le haut et fort: Celui qui participe et communie au miracle de l’Eucharistie: ne peut plus se cacher lorsque la voix de l’amour lui demande de se frayer un chemin, de ne pas se cacher, hésiter ou refuser de répondre à la charité.»
«Seigneur Jésus! Toi qui connais les besoins de chacun, me voici; fais de moi qui suis porteur de tes biens, un véritable facteur de ta Divine providence. Et que par ta Grâce, je puisse collaborer au vice ou mal de l’égoïsme, l’avarice et la cupidité dans ce monde, ton Royaume. Amen.»

La quasi paroisse démarre ses activités le 25 septembre 2012

La paroisse Saint-Jean-Paul II est la deuxième paroisse de la ville de Nkayi dans le département de la Bouenza. Elle est située à quelques encablures de la route nationale. Géographiquement, la paroisse Saint-Jean-Paul II est limitée au Nord par le marché Le village, au sud elle s’étend jusqu’au quartier L’Aquarium; à l’Est, elle s’étend jusqu’à Kayes de l’hôpital de Base de Nkayi et à l’Ouest par le poste de police de Kividi.   
C’est le 25 septembre 2012 qu’a eu lieu, au cours d’une messe, le lancement officiel des activités de la quasi paroisse jadis bienheureux Jean-Paul II. Cette messe historique avait été animée par la chorale Saint-Esprit et la Schola populaire de la cathédrale Saint-Louis de Nkayi.
A cette époque, l’abbé Abel Duran Nienze, économe diocésain, est nommé premier administrateur et l’abbé Marc Matondo, vicaire. Au cours de la même année, un Conseil pastoral paroissial est installé avec comme premier modérateur (feu) Paul Marie Mboungou. Parmi les mouvements d’apostolat qui vont signer leur acte de naissance, il y a eu: la Légion de Marie, le Mbongui Abbé Raymond Mboko et la Schola populaire. Ne disposant d’aucune structure, les messes sont célébrées dans l’annexe du Dibundu Notre-Dame de Lourdes. C’est peu après que les travaux de l’actuelle case-chapelle vont débuter.
L’abbé Marc Matondo jusque-là vicaire, va succéder à l’abbé Abel, nommé curé de la paroisse Christ-Roi de Komono, en 2013. Il aura comme vicaire l’abbé Benjamin Loukangala Ngouidi, d’heureuse mémoire.
Le 24 avril 2014, le Pape François va canoniser le Pape Jean-Paul II et cela entraina la débaptisation de la quasi-paroisse bienheureux Jean-Paul II en paroisse Saint-Jean-Paul II. Après la mort du premier modérateur paroissial en février 2015, le 30 mai de la même année, M. Prosper Massamba est élu nouveau modérateur de la paroisse. En juin 2015, Mme Clémence Niambi Loko, directrice de cabinet de l’épouse du chef d’Etat, de passage à Nkayi, fait don de 200 tôles ondulées, de tonnes de ciment et de vitres. Le 25 août 2015, l’abbé Jean-Benoît Mahoungou devient administrateur paroissial.
C’est finalement le 9 octobre 2016 que l’abbé Edouard Mougnélé sera nommé curé. Et il aura l’abbé Benoît Mahoungou pour vicaire et l’abbé Magloire Kibila comme diacre. De 2017 à 2018, l’équipe presbytérale de la paroisse Saint-Jean-Paul II sera composée de l’abbé Edouard Mougnélé (curé), l’abbé Jean-Benoît Mahoungou (vicaire), l’abbé Jacques Nkombo (diacre) et Chance Mboungou (stagiaire inter cycle).


Informations supplémentaires