9e Rencontre mondiale des familles à Dublin (Irlande) : L’Évangile de la famille, joie pour le monde

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Débutée mardi 21 août à Dublin, en Irlande, par une messe d’ouverture célébrée dans les 26 diocèses d’Irlande avec des familles venues du monde entier,  la 9e Rencontre mondiale des familles placée sous le thème: «L’Évangile de la famille, joie pour le monde», s’est achevée par une messe célébrée par le pape François, dimanche 26 août 2018.

Une messe marquée dès le début par une prière pour les abus commis dans l’Église. «Je veux déposer ces crimes aux pieds de la Miséricorde du Seigneur et demander pardon pour ces abus».

Le Pape François a commencé cette messe de clôture sur un ton grave, évoquant les abus de pouvoir, les abus de conscience et les abus sexuels. Dans une prière pénitentielle très solennelle, il a demandé pardon pour toutes les fois où l’Église n’a pas montré compassion, recherche de justice et de vérité avec des actions concrètes.
La veille, samedi l’ambiance était beaucoup plus festive au Corke Park, stade mythique de Dublin. Le pape y a participé au festival des familles, une grande soirée de témoignages, de danses, de chants et de prières. Des artistes du monde entier se sont succédé sur scène pour célébrer la famille, et sa présence dans l’Église. Le pape a d’ailleurs pu écouter des témoignages de plusieurs familles présentant différentes réalités: l’éducation, les différences intergénérationnelles, les pauvretés, les migrations, les conflits, le numérique. Il a ensuite pris le temps pour un long discours d’encouragement aux familles.

A signaler que le Congo a été représenté à cette Rencontre mondiale des familles par Mgr Urbain Ngassongo, évêque de Gamboma, président de la Commission épiscopale pour la pastorale familiale et l’abbé Brice-Armand Ibombo, secrétaire général de la Conférence épiscopale du Congo.

Gislain Wilfrid BOUMBA

Informations supplémentaires