Archiconfrérie Saint-Michel du Congo : Jean Paul Aimé Mamba Kellamioth désormais président national

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Elu le  21 juillet 2018, à Owando, pour un mandat de trois ans, l’actuel bureau national de l’Archiconfrérie Saint-Michel du Congo présidé par Jean Paul Aimé Mamba Kellamioth a été installé jeudi 25 octobre 2018, au cours d’une cérémonie au Centre interdiocésain des œuvres (CIO), à Brazzaville, sous l’autorité de l’abbé Brice Armand Ibombo, secrétaire général de la Conférence épiscopale du Congo (CEC), assisté de l’abbé Hermann Patrick Etokabéka, aumônier national, Jonas Kitelemono, modérateur du jour, secrétaire général du Conseil national de l’apostolat des laïcs (CNALC) et de Charlotte Nguimbi, trésorière du CNALC, en présence de Joseph Mouanga, président sortant de l’Archiconfrérie Saint-Michel du Congo, et du vice-président sortant.

 

Dans son mot d’usage, au début de la cérémonie, le secrétaire général de la CEC a exhorté les membres du bureau sortant à continuer à œuvrer en faveur de l’Archiconfrérie Saint-Michel pour le plus grand bien de cette archiconfrérie et de toute l’Eglise du Congo, avant de demander à Saint-Michel Archange de continuer à défendre dans le combat ceux qui sollicitent ses faveurs. De même, il a exhorté les membres du bureau entrant à conduire l’Archiconfrérie Saint-Michel sur tout le territoire national, avant de les encourager à entretenir l’esprit de service. «Merci à tous pour le temps que vous donnez à l’Eglise. Travaillons, réfléchissons, méditons. Prenez un temps de prière. Mettez-vous à l’écoute de l’Esprit Saint. Laissons-nous conduire par le Saint Esprit, avec son aide», a affirmé le secrétaire général de la CEC, avant de présenter toutes ses félicitations aux membres du bureau entrant, et de demander à l’Esprit-Saint de leur accorder l’esprit de générosité et de service, afin de bien accomplir les tâches qui leur incomberont.
Le président sortant a rappelé que son bureau a été élu en avril 2012, à Goma-Tsétsé et que le bureau entrant a été élu en juillet 2018, à Owando. Puis il a évoqué les liens de collaboration avec le Mont Saint Michel de France, tout en mettant l’accent sur l’assainissement des relations avec les différents bureaux diocésains de l’Archiconfrérie Saint-Michel du Congo. Après avoir épinglé les difficultés rencontrées parmi lesquelles: l’exécution des travaux d’assainissement du Sanctuaire africain Saint-Michel de Goma-Tsétsé, la mise en place du secrétariat du sanctuaire, et les difficultés de recouvrement des droits statutaires auprès des différents bureaux diocésains du pays, Joseph Mouanga a présenté et remis à son successeur les documents caractéristiques de la passation de service à savoir: le cachet, l’encreur, le Règlement intérieur, la Bible, l’effigie ou l’image de Saint-Michel.
A la suite de cette remise symbolique des documents clés faisant office de passation de service, l’abbé Brice Armand Ibombo a prononcé à l’endroit des nouveaux membres du bureau entrant la formule de bénédiction et d’envoi en mission, suivie de l’imposition des mains et des félicitations.
S’exprimant à son tour, le président entrant a fait savoir qu’en tant qu’Archiconfrérie Saint-Michel, la mission reste de «prier pour l’Eglise, les évêques, les prêtres, afin que le Règne de Dieu s’installe en nous. Avant de remercier la Conférence épiscopale du Congo, toute l’Eglise du Congo et l’Archiconfrérie Saint-Michel du Congo pour la confiance placée en sa modeste personne pour paître vers de verts pâturages les brebis que l’Eglise lui confie.»
S’adressant aux membres du bureau entrant, l’aumônier national a fait savoir: «Le travail accompli à Owando a été authentifié par la hiérarchie de l’Eglise, aujourd’hui. Vous avez été appelés par l’Eglise pour former, et aujourd’hui, l’Eglise vous envoie en mission.» avant d’exhorter les nouveaux membres du bureau national à la disponibilité et au sens de l’engagement pour accomplir avec efficacité, dynamisme et succès le travail qui est le leur.
Dans son mot de remerciements, l’abbé Brice Armand Ibombo a déclaré: «Nous voilà au terme de cette cérémonie de passation de service. Nous voulons remercier l’ensemble des membres du bureau sortant pour le travail abattu. Aux membres du bureau entrant, n’ayez pas peur. Jésus qui vous a appelés vous donnera aussi les moyens de cette mission.» Cette cérémonie s’est achevée par la lecture d’une série de recommandations dont l’application des recommandations de la session des aumôniers, la réécriture de l’histoire des mouvements d’apostolat, la maîtrise des effectifs des membres de l’Archiconfrérie Saint-Michel à travers les diocèses du Congo, s’imprégner de la logique de la continuité, s’inspirer de l’exemple de vie des prédécesseurs, etc.

Gislain Wilfrid BOUMBA

Informations supplémentaires