Fête patronale des deux grands séminaires de Kinsoundi (Brazzaville) : Mgr Jan Romeo Pawlowski a conféré les ministères institués et béni la boulangerie Cardinal Emile Biayenda

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Samedi 16 juin 2012, les séminaires de théologie Cardinal Emile Biayenda et de philosophie Mgr Gorges Firmin Singha étaient dans la joie d’accueillir Mgr Jan Romeo Pawlowski, nonce apostolique au Congo et au Gabon. C’était à l’occasion de la célébration de la fête patronale des deux grands séminaires de Brazzaville, qui a coïncidé avec la clôture de l’année académique 2011-2012. Pour ce faire, le nonce apostolique a présidé une messe pontificale, et a béni la boulangerie «Cardinal Emile Biayenda», laquelle a eu le privilège de faire savourer au représentant du Saint-Siège, aux concélébrants ainsi qu’aux participants à la cérémonie, les prémices de son œuvre. Au cours de la messe, dix-neuf séminaristes de la deuxième année de théologie et vingt et un de la troisième année ont reçu des mains du nonce apostolique, les ministères institués du lectorat et de l’acolytat.

Cette messe pontificale a été concélébrée par Mgr Andrea Francia, secrétaire à la nonciature apostolique du Congo,   les abbés Gervais Protais Yombo, Antonio Mabiala, Ildevert Maturin Mouanga, Guy-Noël Okamba, respectivement, recteurs des grands séminaires  de théologie et de philosophie, directeurs des études dans les deux maisons de formation, l’ensemble des formateurs ainsi que des prêtres venus de divers horizons.
La messe de clôture de l’année académique des deux grands séminaires a été précédée de la bénédiction de la boulangerie «Cardinal Emile Biayenda», installée dans les locaux de la maison de formation des futurs prêtres de l’Eglise du Congo. Une boulangerie qui désormais, approvisionnera en pain et alimentera la communauté des deux grands séminaires nationaux. C’est un projet dont la réalisation avait été amorcée par l’abbé Mesmin Prosper Massengo, alors recteur de cette maison de formation. Elle est enfin une œuvre achevée sous le mandat de l’actuel recteur du grand séminaire de théologie. Il sied de relever que cette messe a coïncidé avec la commémoration du 65ème anniversaire du grand séminaire de théologie cardinal Emile Biayenda et du 19ème anniversaire du philosophat Mgr Georges Firmin Singha.
Au début, Mgr Jan Romeo Pawlowski a présenté le motif ainsi que les spécificités de ce rassemblement liturgique qui a eu lieu sur l’esplanade de la grotte mariale du grand séminaire cardinal Emile Biayenda. Pendant l’homélie, le nonce apostolique a encouragé les séminaristes à refléter le modèle authentique du prêtre dont l’Eglise Famille de Dieu a vraiment besoin. Après avoir présenté les particularités de ces deux ministères, celui du lectorat qui s’articule autour de l’annonce de la Parole de Dieu et concerne les séminaristes de la deuxième année de théologie, alors que celui de l’acolytat se focalise sur le service de l’autel et s’adresse aux séminaristes de la troisième année de théologie, Mgr Jan Romeo Pawlowski a invité les séminaristes à devenir et à demeurer de vrais témoins et artisans de la gloire de Dieu sur cette terre des hommes, en paissant avec bonté, fidélité, amour et respect reciproque les brebis qui leur seront confiées à la fin de leur formation. Laquelle débouchera sur le sacerdoce pour certains, et peut-être sur le statut de père de famille pour d’autres. Car, a-t-il fait remarquer en substance, le passage au séminaire ne garantit pas le fait de servir l’Eglise en tant que prêtre, l’Eglise peut être aussi, servie en étant laïc.
Après l’homélie, Mgr Jan Romeo Pawlowski a conféré le ministère du lectorat et de  l’acolytat aux trente-huit grands séminaristes de cette maison de formation qui a engendré plusieurs prêtres, évêques et un cardinal.
Vers la fin de la messe, l’abbé Antonio Mabiala a, à la suite du mot de remerciements d’Elorian Atsima, doyen national des séminaristes, prononcé l’allocution de circonstance dans laquelle il a rendu grâce à Dieu pour cette cinquième année académique de leur mandat que le Seigneur leur a permis d’achever en beauté.
Prenant la parole avant le mot final du nonce apostolique, l’abbé Gervais Protais Yombo a invité le peuple de Dieu à garder son siège afin de goûter aux premiers pains de la boulangerie «Cardinal Emile Biayenda». C’est ainsi, qu’après le rite d’envoi, Mgr Jan Romeo Pawlowski a eu l’honneur de savourer le premier, les prémices de cette boulangerie, une unité de production caractérisée par un élan de charité pour le salut des hommes et la gloire de Dieu. Elle est la première du genre dans l’Eglise Famille de Dieu qui est au Congo, une initiative à encourager, à pérenniser et à relayer aussi bien dans les autres structures de l’Eglise que dans les différents diocèses, afin que le peuple de Dieu ait toujours du pain en abondance. 

Gislain Wilfrid BOUMBA

Informations supplémentaires