Département du Pool : Les travaux de la route Kinkala-Mindouli avancent bien, malgré quelques difficultés

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

Démarrés le 3 mars 2014, les travaux de construction de la route nationale n°1, tronçon Kinkala-Mindouli (53 kilomètres), dans le département du Pool, avancent normalement, en dépit de quelques difficultés liées à la saison des pluies et aux expropriations des populations riveraines. Le constat a été fait lors de la visite technique de terrain effectuée le mardi 13 janvier 2015, par une délégation interministérielle conduite par les ministres Emile Ouosso et Léon-Raphaël Mokoko, respectivement ministre de l’équipement et des travaux publics...()

, et ministre délégué chargé du plan et de l’intégration, et qui comprenait, entre autres, le préfet du Pool, Michel Shanga, l’administrateur-maire de Kinkala, Anne-Marie Bernardine Malonga, le sous-préfet de Mindouli, Joseph Kitsadi, le chargé de projet, attaché de coopération au niveau des projets infrastructures à la Délégation de l’Union européenne, Pascal Zahonero, le directeur des travaux publics, Blaise Onanga, et le directeur du projet de construction de cette route, M. Guy Brouty.

La délégation interministérielle a visité la base-vie de Dragages et Razel, les deux sociétés chargées des travaux de bitumage de la route, la carrière et la station de concassage et de production de béton bitumineux, et une partie de la route, jusqu’au kilomètre 23, où les engins s’attellent à l’opération de déblai-remblai.
Le constat au cours de cette visite est que les travaux avancent normalement. «On est déjà en train de travailler jusqu’au kilomètres 35. On a quand même un avancement assez conséquent, au niveau des travaux effectués. Au niveau des plans, tout est pratiquement est validé. Et donc, la carrière est identifiée, la base-vie est en place, les outils de production concassage béton sont réalisés, donc, on voit que ça tourne, même en saison des pluies. Donc, on est plutôt confiant sur la tenue des délais sur ce projet», a confié Pascal Zahonero.
Les quelques difficultés sont liées aux pluies qui ralentissent les travaux et les expropriations des populations riveraines. A propos du dernier point, les deux ministres ont rassuré que le gouvernement prendra toutes ses dispositions, pour résoudre ce problème.  
«J’ai le sentiment que les travaux se déroulent de bonne manière, puisque les contributions, partie République, ont été effectuées de manière convenante et à bonne date. Sur les 24 milliards, nous avons, à ce jour, dépensé douze milliards, à peu près la moitié. En 2015, nous pourrions faire autant. Je crois que les travaux se déroulent normalement, puisque nous avons affaire à une partie des travaux de terrassement qui sont la préparation de la fondation de la route. Donc, c’est la partie qui prend le plus de temps. Les couches d’enrobée, c’est la partie finale, ça prendra moins de temps», a, pour sa part, affirmé Léon-Raphael Mokoko.
Le ministre Emile Ouosso a conclu, en disant: «Ceci vaut rapport que cette route-là est déjà en cours de réalisation très avancée, et nous sommes certains qu’au vu de ce rapport, le chef de l’Etat manifestera, bientôt, sa présence dans ces lieux, pour lancer, officiellement, les travaux… Jusqu’à ce jour, on a connu aucun incident, aucun accident et le préfet a dit qu’il n’y en aura jamais, puisque la collaboration est étroite entre le préfet et les sociétés qui y travaillent».
D’un coût global de 37.685.630.347 F. Cfa, la route Kinkala-Mindouli est un cofinancement de l’Union européenne, à travers le F.e.d (Fonds européen de développement), à hauteur de 13,774 milliards de francs Cfa, et du gouvernement congolais, 24.566.040.347 F. Cfa. Les travaux de construction de cette route dureront 33 mois. Le contrôle technique des travaux est assuré par la société Techniplan D.t.p.
 
Véran Carrhol YANGA

Informations supplémentaires