Ministère de la construction, de l’urbanisme et de l’habitat : Claude Alphonse N’Silou satisfait de l’état d’avancement de la municipalisation accélérée du Pool

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Ministre de la construction, de l’urbanisme et de l’habitat, Claude Alphonse N’Silou, a effectué une visite de travail à Kinkala, vendredi 17 février 2012, en compagnie des directeurs de son département. Accueilli par le préfet du Pool, Jean Michel Shanga, le président du conseil départemental, Fidèle Kanza, et l’administrateur-maire de Kinkala, Anne Marie Bernardine Malonga, le ministre N’Silou a eu un entretien avec les sages, avant de procéder à la visite des chantiers déjà lancés dans le cadre de la municipalisation accélérée,  et des sites où seront construits des logements sociaux. Il s’est dit satisfait de constater que les travaux de la municipalisation accélérée à Kinkala avancent normalement.

Après un accueil chaleureux et populaire à la préfecture de Kinkala, le ministre de la construction, de l’urbanisme et de l’habitat, a tout d’abord, eu une séance de travail avec le préfet Shanga, qui lui a fait le point des travaux de la municipalisation accélérée, tout en soulignant l’importance de la visite du ministre de la construction qui était longtemps attendue à Kinkala.
Dans la salle du conseil départemental, le ministre N’Silou était face aux  sages et aux retraités qui cherchaient à savoir s’il est possible également, pour eux, de pouvoir accéder aux logements sociaux qui seront construits. Après l’introduction du préfet Shanga, qui a présenté le ministre de la construction, celui-ci a  pris la parole, tout d’abord, pour préciser la nature de sa visite. En effet, en tant  qu’autorité délivrant les agréments de construction, il est tout à fait normal qu’il se rende sur le terrain, voir si les constructions obéissent aux règles de l’art. Il a indiqué que la construction des logements, dans le cadre de la municipalisation accélérée, est une innovation. Le Pool en est le premier département bénéficiaire. Il a, pour cela, remercié le président de la République, Denis Sassou Nguesso, qui a approuvé cette idée et qui a donné des instructions pour que le financement du programme de logements de Kinkala soit inscrit dans le budget de l’Etat 2012. Au total, deux-cents logements y sont prévus, dont une cinquantaine seront construits avant le 15 août prochain, pour permettre de loger des personnalités qui assisteront au 52ème anniversaire de l’indépendance.
Le ministre de la construction a, par ailleurs, expliqué, en langue locale, le lari, l’importance de la municipalisation accélérée pour la reconstruction du département du Pool. En un premier temps, ce sont les infrastructures qui vont servir à la fête du 15 août qui sont prioritaires, a-t-il dit, en substance. Mais, les travaux de la  municipalisation accélérée vont se poursuivre dans tous les districts du département, sur trois, voire quatre ans, a-t-il insisté. Il a rassuré que tous les projets retenus seront réalisés jusqu’à terme, et pour cause, «la première personne qui tient à ce que la municipalisation accélérée réussisse dans le  Pool, c’est le chef de l’Etat lui-même», leur a-t-il révélé. Pour cela, il a demandé aux populations de veiller à ce que  la paix et la sécurité ne soient pas troublées dans le département. Le comité consultatif de suivi et d’accompagnement de la municipalisation accélérée qui a été mis en place et qui est dirigé par le ministre d’Etat Isidore Mvouba, et qui regroupe les cadres du département, toutes sensibilités politiques confondues, veille à ce que le travail soit bien fait.
Le ministre N’Silou et la délégation qui l’accompagnait se sont, ensuite, rendus sur le terrain, en visitant le chantier de l’héliport dont le terrassement est assez avancé, le palais présidentiel, le stade municipal et les deux sites où seront construits les logements sociaux et dont les chantiers vont démarrer très prochainement.
La visite a aussi permis de relever quelques difficultés techniques, surtout dans le choix des sites, qui nécessitent une bonne collaboration et une communication fluide entre les administrations et les institutions locales.

Joël NSONI