André Okombi Salissa, coordonnateur national du C.a.d.d-M.j : «Le C.a.d.d-M.j est et restera toujours mobilisé derrière Denis Sassou Nguesso»

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le coordonnateur national du C.a.d.d-M.j (Comité d'action pour la défense et la démocratie, Mouvement de jeunesse), André Okombi Salissa, a présenté, samedi 18 février 2012, au restaurant-bar «La Congolaise», au quartier Mpila, à Brazzaville, ses vœux de nouvel an, aux cadres et militants de son mouvement de jeunesse. Loin de sacrifier, simplement, à une tradition, André Okombi Salissa a saisi cette opportunité pour réaffirmer la tenue du congrès en juillet prochain et l'attachement du C.a.d.d-M.j au président Denis Sassou Nguesso.

Dans son allocution, André Okombi-Salissa  s'est appesanti sur l'unité, non seulement au sein du mouvement de jeunesse qu'il dirige, mais aussi, de sa grande famille politique, le P.c.t, dont il est membre du bureau politique: «Cette unité est un impératif pour garantir une majorité de gouvernement au président de la République, condition sine qua non pour la mise en œuvre du programme pour lequel il a reçu les suffrages de nos compatriotes. Cette unité appelle le plus haut degré de responsabilité, autant politique que morale. Elle appelle un devoir de vérité, de sincérité et de respect entre les parties prenantes».
Pour lui, le défi de l'unité est permanent pour toutes les organisations, les petites, comme les grandes, parce que les risques de division taraudent toujours ceux qui œuvrent ensemble. «Le risque de division ne laisse jamais aucun répit à personne. C'est pour cela que chacun doit toujours être très regardant quand il agit, parce que dans chacun de nos actes, peut sommeiller le venin de la division», a dit André Okombi Salissa.
Raison pour laquelle, «chacun doit avoir une approche intellectuelle du concept d'unité, qui ne soit pas une conception érigée contre l'autre. Celui qui confond l'unité et l'uniformité constitue un danger pour l'unité. A plus forte raison, celui qui confond l'unité et l'unicité. Notre conviction doit être faite que l'unité peut et doit faire bon ménage avec la diversité. Nous devons être persuadés que la différence n'est pas une indifférence. Nous avons déjà pu attirer l'attention sur les risques de l'unicité. Même le vieil adage dit: il ne faut jamais mettre tous ses œufs dans le même panier. Quiconque sera surpris en train d'agir contre la sagesse du vieil adage, il nous vaudra reconnaître là le chemin de l'imprudence. D'ailleurs, un autre adage enseigne que: ceux qui oublient les erreurs du passé sont condamnés à les répéter», a-t-il poursuivi.
Comme pour marquer son ancrage à cette notion, André Okombi Salissa a signifié qu'au C.a.d.d-M.j, il y règne l'unité. «D'abord, l'unité autour de notre chef, le président Denis Sassou Nguesso», a-t-il précisé, tout en martelant que l'unité autour du chef, c'est l'unité sacrée. «Elle ne peut jamais être sacrifiée. Elle ne peut faire l'objet d'un débat. Le C.a.d.d-M.j est et restera toujours mobilisé derrière Denis Sassou Nguesso», une réplique du berger à la bergère. Loin de lui, l'idée d'une quelconque dissolution de son mouvement, André Okombi Salissa a pris rendez-vous avec ses militants pour le mois de juillet prochain, qui sera marqué par la tenue du congrès du C.a.d.d-M.j. «Ce sera un moment décisif pour la vie de notre mouvement».
D'ores et déjà, il a appelé les membres et sympathisants de son mouvement à se mobiliser pour faire de cette rencontre une réussite. Dans l'entre- temps, il a annoncé la poursuite du programme de formation des cadres de son mouvement dans les matières politiques.
Après avoir dit l'essentiel aux membres de son mouvement, André Okombi Salissa leur a fait savoir qu'il ne restait plus qu'à passer à l'acte. «Il ne nous reste plus qu'à agir efficacement, pour un C.a.d.d-M.j plus fort, ancré dans ses convictions, ses principes et son histoire. Il ne nous reste plus qu'à agir pour remporter les prochaines élections législatives, pour conforter la majorité autour du président Denis Sassou Nguesso», a-t-il poursuivi. A l'entendre, on peut conclure que son mouvement entend présenter les candidats aux prochaines législatives.

Cyr Armel YABBAT-NGO

Informations supplémentaires