Conseil départemental de la Cuvette-Ouest : Neuf bâtiments scolaires construits viennent d’être mis à la disposition des populations

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Au terme d’une tournée de travail qu’il a effectuée, du 12 au 19 septembre 2012, dans les districts d’Ewo, Mbama et Okoyo où il a procédé à l’inauguration de certaines infrastructures sociales et visiter quelques chantiers lancés par le conseil départemental, Richard Eyeni, président du conseil départemental de la Cuvette-Ouest, a animé, jeudi 20 septembre dernier, dans la salle des conférences de l’hôtel du conseil, à Ewo, une conférence de presse, pour faire le point de sa tournée. Au total, l’action du conseil départemental de la Cuvette-Ouest a permis de mettre neuf bâtiments scolaires à la disposition de la population, cette année.

Dans une salle archicomble, ornée de deux grands portraits du président de la République et de son épouse, Mme Antoinette Sassou-Nguesso, marraine de la municipalisation accélérée de la Cuvette-Ouest, et d’une banderole sur laquelle on pouvait lire: «Le conseil départemental, c’est la solution», Richard Eyeni qui, depuis un certain temps, ne médiatisait plus les activités du conseil, a saisi cette opportunité pour parler de sa tournée.
«Point n’est besoin de faire, aujourd’hui, le bilan de notre mandat. Nous le ferons, prochainement», a-t-il lancé d’entrée de jeu. Pour le moment, l’heure était, plutôt, à faire le point des actions réalisées.  «Le conseil départemental de la Cuvette-Ouest vient de mettre à la disposition de l’Etat congolais, en général, et de la population de la Cuvette-Ouest, en particulier, 13 bâtiments collectifs répartis comme suit: 9 écoles primaires, soit 27 salles de classe avec 27 blocs administratifs incorporés, 27 salles de réunion et 27 latrines à fosses sèches disséminées dans les trois districts que nous avons visités: district d’Ewo: écoles primaires de Kessala, de Kebouya 1 et d’Okondo; district de Mbama: écoles primaires d’Abana, d’Essoura et d’Odia; district d’Okoyo: école primaire de Kepouya 2, au pied du mont Amaya; écoles primaires d’Odzia et d’Okouya 2; 1 bâtiment abritant l’inspection primaire de Mbama; 1 logement moderne pour les enseignants à l’école primaire du village Adzié, dans le district d’Okoyo; 2 centres de santé intégré à Yaba-Mbéti, dans le district d’Ewo, un autre à Onguia, dans le district d’Okoyo», a-t-il expliqué.
Pour le conférencier, tous ces équipements existent, maintenant, mais il va se poser le problème des animateurs de ces structures. «D’où l’épineux problème du manque de personnel. Celui-ci ne peut être résolu que par la mise en œuvre de la fonction publique territoriale», a-t-il dit.
S’agissant des chantiers en cours d’exécution, Richard Eyéni a parlé, notamment, du pont de Pori, sur la rivière Assaga, de l’école primaire d’Ombala et du collège d’enseignement général d’Assigui. «Ces chantiers seront achevés avant le 31 octobre 2012. Exception pour le pont de Pori qui nous impose encore un effort financier important. Sur le plan de l’entretien et de l’ouverture de nouvelles voies, nous avons deux grands chantiers: le pont de Pori, avec ses accès, et la route Ewo-Tchere», a-t-il rappelé.
Mais le conférencier, qui affiche un grand optimisme quant à la réussite de ces chantiers, estime que ceux-ci dépassent les capacités financières du conseil. «Mais, nous avons décidé de nous jeter à l’eau, vu les cris du cœur réitérés de nos populations. Nous avons l’espoir que nous allons réussir. Pour soutenir cet entretien routier, nous faisons, chaque année, l’effort financier d’acquisition d’un matériel qui nous permette, à terme, de créer une brigade d’entretien routier», a-t-il indiqué. En effet, le conseil départemental a acquis deux camions avec benne, une niveleuse et un chargeur. Il vient de passer une commande d’achat d’un bull à chenille (D7) et d’un porte-engin et ce matériel pourrait arriver avant la fin de l’année 2012, a-t-il souligné.
Sur le plan administratif, Richard Eyéni a reconnu que «le conseil départemental travaille dans de très bonnes conditions dans l’hôtel mis à sa disposition par l’Etat, à la suite de la municipalisation accélérée de la Cuvette-Ouest». Ce qui est un encouragement à aller de l’avant. «Le conseil ne s’est pas laissé impressionner par l’étendue des problèmes à résoudre. Il a pris toutes les situations à bras le corps. Il en a fait l’expérience et trouvé que la démarche n’était pas surhumaine. Aujourd’hui, nous sommes heureux d’avoir découvert notre potentiel. Les trois autres districts: Etoumbi, Mbomo et Kellé seront visités prochainement», a-t-il déclaré.
Répondant à une opinion qui pense que le président du conseil fait plus de réalisations à Okoyo qu’ailleurs, il a indiqué: «C’est une fausse appréciation. Ici, les conseillers décident souverainement des projets à réaliser. Nous avons créé cette démocratie locale, pour qu’elle fonctionne normalement».
Rappelons que pendant sa tournée, le président du conseil était accompagné du vice-président Thimoléon Obié et du secrétaire général du conseil, Jules Ndembo. Les populations étaient heureuses comme des poissons dans l’eau de constater que les structures éducatives et de santé sont modernisées.