44ème réunion du comité des experts Appa : Les pays membres appelés à créer des espaces Appa dynamiques et viables

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le secrétariat de l’Appa (Association des producteurs de pétrole africains) a tenu  la 44ème réunion du comité des experts, du 24 au 28 septembre 2012, à Brazzaville. Ouverts par André Raphaël Loemba, ministre des hydrocarbures, en présence de  Fernand Epigat, du Gabon, président dudit comité des experts, Justo Camilo Copegui, de la Guinée Equatoriale, vice-président du comité des experts, Gabriel  Dansou Lokossou,  secrétaire exécutif de l’Appa et le Dr Babafemi Oyewole, directeur exécutif du Fonds Appa, les travaux se sont déroulés au palais des congrès, et ont porté sur l’examen de la mise en œuvre du 8ème programme d’actions de l’Appa. Il est question que chaque pays producteur des hydrocarbures réalise un espace Appa dynamique, conquérant et viable pour ses populations, attrayant pour les investisseurs et les futurs intervenants, pour construire le secteur du pétrole et du gaz, dans le strict respect des cadres légaux et contractuels.
La réunion du comité des experts a regroupé les délégués de tous les pays membres de l’association. L’Appa aborde sa troisième décennie dans un contexte international marqué par de nombreuses perturbations dans le secteur des hydrocarbures. Il s’agit notamment des fluctuations des cours du pétrole avec une hausse atteignant les 120 dollars américains le baril; de la persistance des difficultés d’approvisionnement en produits pétroliers dans plusieurs pays membres de l’Appa et dans d’autres pays du continent; du manque de capitaux propres pour le développement du secteur énergétique africain; des tensions géopolitiques dans plusieurs zones productrices des hydrocarbures dans le monde, etc.
Face à cette situation, le ministre André Raphaël Loemba prêche l’optimisme, car «diverses initiatives sont prises à travers le monde, tant au niveau des Etats que celui des institutions internationales et régionales, pour trouver des palliatifs, afin de donner un regain à l’économie internationale et particulièrement au secteur énergétique  mondial. Il importe, donc, que l’Afrique fasse preuve de dynamisme, pour maintenir et renforcer sa place dans ce secteur stratégique. Aussi, avec ses atouts, l’Appa devrait jouer un rôle déterminant dans ce contexte mondial perturbé». C’est pourquoi, le 8ème programme d’actions 2012-2017 de l’association constitue un véritable tournant historique et un réel défi à relever quant à sa mise en œuvre complète.
Signalons que la réunion du comité des experts est la première de l’exercice budgétaire 2012-2013. Elle a eu pour objectif principal, de faire un point à mi-parcours de l’état d’avancement des projets du plan d’actions 2012-2013 et du niveau d’exécution des recommandations et résolutions de la 29ème session ordinaire du conseil des ministres tenue au Caire en Egypte, en mars 2012.
Au cours de leurs  travaux, les experts examinent et analysent une série de différents dossiers. Certains portent sur le démarrage des activités académiques de  l’Institut africain du pétrole, dont le siège est basé au Caire;  l’organisation de la 5ème édition du congrès africain du pétrole et exposition, en mars 2013 à Libreville, au Gabon; et enfin le point d’exécution des études et projets  du 8e programme d’actions. Les experts s’attèlent également sur le sujet de l’examen des dossiers du fonds de l’Appa pour la coopération technique.
A cette cérémonie, on a présenté le projet de construction du siège de l’Appa à Brazzaville. C’est un immeuble de dix étages qui sera érigé au centre-ville, au rond- point de la Coupole, sur une superficie de 172,56 m2.  Le coût de financement est estimé à 4.534.952.000 francs Cfa (soit 9.070.000 de dollars américains). Les contributions des Etats et d’autres sources de financement sont attendues pour constituer le fonds de construction.

Philippe BANZ.