Ecole de la gendarmerie nationale (Brazzaville) : Clôture des stages des diplômes de qualification supérieure 1er et 2ème degrés

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le stage relatif à l’obtention du diplôme de qualification supérieure de la gendarmerie 1er degré, qui a concerné 90 maréchaux de logis-chefs, et celui de diplôme de qualification supérieure de la gendarmerie 2ème degré, qui a regroupé 63 adjudants, (soit 153 stagiaires dans l’ensemble), ont été clôturés, officiellement, vendredi 21 septembre 2012, à l’école de la gendarmerie nationale, à Brazzaville, sous le patronage du général de division Gilbert Mokoki, commandant de la gendarmerie nationale, devenu ministre délégué, chargé des voies naviguables et de l’économie fluviale, en présence du général de brigade Paul Victor Moigny, commandant en second et chef d’Etat-major de ce corps, des attachés de défense près les ambassades de France et de Chine au Congo et de nombreux invités.

Les stages de niveau  sous-officiers supérieurs de la gendarmerie ont pour but, entre autres, de donner aux stagiaires des connaissances techniques, professionnelles, déontologiques et éthiques, afin de les rendre capables de mieux seconder un commandant de brigade territoriale ou un commandant de peloton de gendarmerie mobile.
Commencés le 14 avril dernier, les deux stages se sont déroulés conformément aux programmes d’instruction établis, selon qu’ils ont été validés par le commandement de la gendarmerie nationale. Ce qui a permis aux stagiaires d’avoir une formation soutenue dans le domaine professionnel, technique et pédagogique. Devenus sous-officiers supérieurs, ces stagiaires vont, à leur tour, encadrer et instruire les gendarmes se trouvant sous leur commandement. Les deux formations reçues sont diplômantes et qualifiantes, elles permettent aux stagiaires d’accéder au grade d’adjudant, pour le 1er degré, et d’adjudant-chef, pour le 2ème.
Outre cela, au cours de la formation, un accent particulier a été mis dans le domaine de la gestion d’une scène de crime et des grandes catastrophes aériennes, ferroviaires ou incendiaires. Avec un accent particulier sur la bureautique, pour les stagiaires du 2ème degré. Les stagiaires ont, aussi, passé une semaine de bivouac au centre d’instruction de Kouala-Kouala.
Lors de la cérémonie, les cinq meilleurs stagiaires des deux promotions dont les majors sont: Armel Juvet Iyoki, pour le 1er degré, avec une moyenne de 16,58 et Aristide Landry Ondziel Dangassa, pour le 2ème degré, avec 15,62, ont reçu leurs diplômes des mains des personnalités présentes.
Le colonel Placide Ngombet, commandant de l’école, a remercié tous ceux qui ont soutenu l’école pour la réussite de cette formation. Alors commandant de la gendarmerie, le général Gilbert Mokoki a exhorté les stagiaires à maintenir le renom de l’arme. Le clou de la cérémonie dont la modération a été assurée par le lieutenant Louba Mansi, a été ponctué par une parade qui a réuni les stagiaires et bien d’autres gendarmes.

Alain Patrick MASSAMBA