Libres propos : Comment régler la situation entre locataires et propriétaires?

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Préoccupé par ce qui se passe entre locataires et propriétaires, étant moi-même propriétaire, je me suis mis à réfléchir pour proposer quelques avis et conseils, à travers cette réflexion. Je voudrais, de prime abord, dire que ce que les parties ont conclu, elles peuvent le modifier ou y mettre fin. Mais, il s’avère que les autorités publiques ne s’en prennent qu’à nous, les propriétaires, à qui elles reprochent d’être trop exigeants à l’égard des locataires, en demandant 3 à 6 mois de caution. Une fois la caution consommée, le propriétaire est en droit de mettre fin au contrat, et, donc, de sortir le locataire, mais celui-ci demande, à ce moment-là, le remboursement de sa caution. Voilà toute la difficulté pour trancher les litiges qui nous opposent.
On sait, pertinemment, que la caution garantit bien le droit de logement du locataire. Mais, si elle est soldée, le locataire perd son droit de logement et peut être expulsé sans préavis, conformément à son engagement. Il peut être remplacé par celui ou celle qui sollicite le logement et qui a sa caution prête. Car, certains locataires versent bien leurs cautions au début, avant de devenir récalcitrant, dans le paiement du loyer. Il paye son loyer à compte-gouttes, par saccades, comme pour embrouiller le propriétaire. D’où la négligence, de leur part.
Cette façon de faire nous décourage, nous les propriétaires, au point que beaucoup d’entre nous ne veulent plus construire davantage de logements. Ces comportements obligent même certains propriétaires à vendre leurs maisons, à cause du manque à gagner engendré par les caprices des locataires.
Pourtant, il est clair qu’un locataire qui ne respecte pas ses engagements peut être expulsé. Et s’il est têtu, en disant que c’est illégal de l’expulser, il peut même être chassé comme un animal, manu militari.
D’autres locataires, par contre, quittent nuitamment et remplacent leurs femmes ou familles, sans informer le propriétaire et ne paient pas le loyer. Quand ils quittent, la maison est détériorée et exige des réparations. Mais, le locataire trouve moyen de demander le remboursement de sa caution. Celle-ci est, pourtant, soldée, car elle doit servir à la réparation de la maison. Certains locataires malpropres jettent les ordures ménagères dans les toilettes et les conduits sont bouchés. Mais, ils ne veulent rien savoir. D’où les malentendus et les palabres. Parfois, on arrive même aux coups de poings.
C’est pour cela que je me demande, en tant que propriétaire: ai-je mal fait de préparer ma retraite, en construisant petit-à-petit, pour loger les autres, qui n’ont pensé à rien? Comme j’ai construit, j’ai créé des jalousies, des problèmes, des ennemis. D’autres me balancent: tu emporteras tes immeubles-là à ta tombe. Je trouve qu’il faut amener le locataire à savoir respecter ses engagements.

Jean-Félix MAVOUNGOU
Retraité, 95 ans
15, Avenue Maya-Maya
Poto-Poto