Ministère de l’Economie, du Plan, de l’Aménagement du Territoire et de l’Intégration : Le Ministre d’Etat Pierre Moussa a rassuré que les projets de la municipalisation accélérée seront réalisés jusqu’au bout

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Les cadres et agents du Ministère de l’Economie, du Plan, de l’Aménagement du territoire et de l’intégration ont présenté les vœux de nouvel an  2012,  au Ministre d’Etat Pierre Moussa, le mardi 31 janvier 2012, dans les jardins dudit Ministère, à Brazzaville. L’occasion était toute indiquée pour le ministre d’Etat Pierre Moussa de rassurer que la municipalisation accélérée du département du Pool sera bien conduite et les projets amorcés dans d’autres départements, qui ont connu cette municipalisation, seront réalisés jusqu’à terme. Le rituel traditionnel a conduit Jean Christophe Okandza, Directeur de cabinet, au nom de l’ensemble du personnel, de présenter le bilan de l’année 2011, une année marquée par des activités denses, dans les différents domaines que couvre le Ministère.  Voici un large extrait de son allocution.

 

1- Au titre de la planification et de la programmation du développement (...)

2- Au titre de l’économie:

Les activités regroupées ont connu des fortunes diverses. Je confesse, d’emblée, qu’elles constituent le flanc mou de nos activités. On retiendra, ici, la tenue de trois sessions (sur les quatre) de la Commission nationale des investissements.
Cependant, aucune enquête de conjoncture n’a été réalisée, de même qu’aucune note de conjoncture n’a été élaborée et publiée.

3- Au titre de la statistique:

La restitution analytique succincte des réalisations dans ce domaine s’articule autour des rubriques suivantes:
-L-élaboration de la stratégie nationale de développement de la statistique (SNDS) 2012-2016. Concernant donc l’élaboration de la SNDS, les rapports «Diagnostic du système statistiques national» et «Vision et stratégie» sont disponibles, mais non encore validés par la Commission supérieure de la statistique.
Dans le cadre de la production statistique, les principaux résultats atteints sont:
- la publication en juin de l’Annuaire statistique du Congo 2009;
- les documents techniques pour l’élaboration de l’Annuaire statistique 2010 sont en cours de finalisation;
- le rapport d’analyse des données de l’enquête de base du Projet de développement agricole et de réhabilitation des pistes rurales (PDARP) est disponible et validé par les partenaires;
- l’exploitation des données de l’ECOM-2, volet consommation, est en cours, tandis que le rapport d’analyse du volet QUIBB est disponible mais pas encore validé;
- la collecte des données de la deuxième enquête démographique et de santé est en cours de réalisation. Il sied de mentionner ici que les questionnaires et le calendrier de l’EDSC-2 ont été adoptés, à la faveur d’une mission au Congo de l’Organisme ICF Macro International avec la participation de l’ensemble des parties prenantes nationales (UNICEF, FNUAP, OMS, Conseil National de Lutte contre le Sida, Programme National de Lutte contre le Paludisme, Direction générale de la santé, etc);
- les indices harmonisés des prix à la consommation des ménages (IHPC) de tous les mois ont été produits;
- le traitement des dossiers d’immatriculation des entreprises et des cartes grises est en cours.
Ce pan important de nos activités connait un essor important et gagnerait davantage en consistance au regard de la place très prioritaire que lui offre cette année 2012.

4- Au titre de l’aménagement du territoire

Le projet de loi d’orientation pour l’aménagement et le développement du territoire a été élaboré et attend d’être examiné en réunion du Pôle économique. La collecte des données destinées à la mise à jour du Schéma National d’Aménagement du Territoire
(SNAT) a été réalisée. Les principaux secteurs identifiés pour la réactualisation du SNAT concernent les mines, les transports, l’énergie et les concessions en matière agricole. Le traitement des données est en cours. En mars de cette année, on pourra disposer d’un SNAT actualisé, soutenu par de nouvelles cartographies.
L’étude de mise en valeur des zones d’aménagement du territoire, qui devrait porter sur deux zones (sur les onze) n’a pu être réalisée ni même amorcée.
Par contre, l’étude sur la stratégie d’affectation des terres a été élaborée et adoptée.
Elle constitue la première étape dans le processus de l’élaboration du Plan national d’affectation des terres.
Les contrats de plan Etat-Départements ont vocation à financer des programmes départementaux. Les Conseils Départementaux en assurent l’exécution tandis que notre Ministère exerce le suivi, le contrôle et l’évaluation. Ainsi deux contrôles ont été réalisés en 2011. Le premier a porté sur l’utilisation des ressources financières par les Conseils Départementaux, le second sur l’exécution physique des projets.
Au mois d’octobre, le Gouvernement a signé, à Ewo, des contrats de plan avec les Conseils Départementaux, au cours d’une cérémonie à laquelle le Ministre délégué à l’aménagement du territoire et à l’intégration représentant le Ministre d’Etat a participé, en présence des Ministres des finances et de celui de l’intérieur et de la décentralisation.
Véritable stratégie de développement, la Municipalisation Accélérée est parvenue à s’imposer comme base de l’action territoriale de l’Etat. Après le Département de la Cuvette en 2007 et le Département de Brazzaville qui, exceptionnellement, a bénéficié de trois années successives de municipalisation (2008, 2009 et 2010), notre Ministère a piloté activement cette opération dans la Cuvette-Ouest et toutes les batteries sont mises en place pour lancer et organiser ce pilotage dans le Département du Pool.
Dans le but de bien saisir l’impact des travaux de Municipalisation Accélérée, des missions d’évaluation du niveau d’exécution des projets non grands travaux ont été effectuées dans les Départements de la Likouala , de la Cuvette et du Niari.
Il convient de mentionner, dans cette même lancée, que les villages Etoro et Obaba, dans le District de Gamboma, sont les deux villages retenus à titre expérimental pour le lancement du projet Villages du Millénaire avec le PNUD.
Dans le cadre de l’exécution de ce projet, un Centre de Santé Intégré (CSI) a été construit à Obaba et un autre réhabilité à Etoro, deux écoles primaires ont été construites dans les deux localités.
La contrepartie congolaise, au titre de 2011, d’un montant de cent millions (100.000.000) F CFA, a été versée au PNUD.
Le programme de travail annuel a été signé le 23 juin entre le Directeur général de l’aménagement du territoire et le Représentant-Résident du PNUD au Congo. Il prévoit la réalisation d’autres ouvrages dans les deux villages témoins.

5- Au titre du CEPI

La Commission d’identification et de sélection des projets d’investissement public, dont le secrétariat technique est assuré par le CEPI, s’est réunie à quatre reprises et un certain nombre de projets d’investissement devant faire l’objet d’études ont été retenus.
En sa qualité de Bureau d’études national, le CEPI a entrepris la réalisation de quelques études:
- étude en vue de l’établissement de la situation de référence et de l’évaluation de l’impact du projet de construction de la route Ketta-Djoum, tronçon Ketta-Frontière Cameroun;
-étude d’impact environnemental du bitumage des routes Obouya-Okoyo et Okoyo-Frontière Gabon;
- étude sur l’amélioration des conditions de travail des artisans en République du Congo;
- actualisation et finalisation de l’étude sur la filière café-cacao;
- étude de faisabilité de l’implantation d’une fonderie sur le site de FERCO à Dolisie;
- étude sur l’amélioration des pâturages d’Oyo et de Boundji.
Au chapitre des publications, le CEPI a réceptionné 500 exemplaires du document sur les coûts de facteurs de production en République du Congo édition 2011 et 1000 exemplaires de l’étude sur la filière maïs.
Dans le cadre du renforcement des capacités de son personnel technique, le CEPI a organisé deux séminaires internes ayant porté sur:
- l’étude d’impact environne mental et social;
- les techniques d’élaboration des termes de référence.
En termes analytiques, les résultats obtenus en 2011 en matière d’études financées sur le budget d’investissement public, il ressort quelques données qui appellent à méditer: des difficultés fonctionnelles, des évolutions peu satisfaisantes, des délais de livraison encore lents, d’une appropriation insuffisante du contenu des études, du caractère incomplet des investigations et consécutivement de la faible opérationnalisation des résultats et recommandations des études, de l’existence de nombreux domaines d’activités inexplorés ou en friche.
En termes de perspective, il est primordial de poursuivre et d’identifier les efforts de consolidation qualitative du portefeuille des études au CEPI.

6 -Au titre du CENAGES

Le Centre National de Gestion a réalisé ses missions classiques de conseil et d’assistance dans les divers domaines de management dans les entreprises ci-après:
CNSS: élaboration des états fmanciers 2010; inventaire des immobilisations au 31 décembre 2010 ;
CFCO: élaboration des états financiers 2010;
ONEMO: audit financier des directions départementales ;
- diagnostic de la fonction ressources humaines;
- élaboration du plan de formation.
S.C.P.E : élaboration de l’étude financière 2009;
CORAF: élaboration des états financiers 2010; assainissement du compte fournisseur; assistance à la codification.
Pharmacie Bikoumou : élaboration des états financiers 2010; assistance permanente dans le traitement des salaires.
S’agissant des activités de formation, le CENAGES a:
- organisé le séminaire atelier international sur le «benchmaking»  des stratégies de mise en œuvre de la Gestion Axée sur les Résultats (GAR) en Afrique francophone;
- organisé un séminaire interne de formation de ses conseillers sur la GAR;
- assuré la formation des agents du Ministère des hydrocarbures sur la comptabilité OHADA et la gestion budgétaire.

7- au titre du CASP

Les activités réalisées au niveau du Centre d’Application de la Statistique et de la Planification ont porté pour l’essentiel sur:
- l’enregistrement de l’état d’avancement des cours et la tenue régulière des devoirs sur table et des examens semestriels, l’organisation des examens des première et deuxième sessions;
- l’organisation du stage au profit des étudiants de première année;
- la formation continue, activité qui a regroupé 48 auditeurs provenant de divers ministères (dont le notre) et administrations;
- l’organisation du concours d’entrée au CASP dans quatre centres ouverts à cet effet: Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie et Owando.

8- Au titre de l’intégration économique (...)

9- Au titre du partenariat avec certains organismes internationaux sous- tutelle: Union Européenne, PAM et IPHD

La coopération avec l’Union européenne s’est traduite entre autres par:
- la participation de notre pays à la 9ème réunion des Ministres ordonnateurs nationaux et régionaux du FED à Bruxelles, à la 93ème session du Conseil des Ministres ACP et la 36ème session du Conseil des Ministres ACP-UE , et à la 94ème session du Conseil des Ministres ACP à Bruxelles;
- l’organisation de deux séminaires atelier à savoir:
- le séminaire tripartite Etat-Organisations non gouvernementales Partenaires techniques et fmanciers (PTF), du 16 au 17 mai;
- le séminaire sur l’efficacité de l’aide publique au développement, du 15 au 17 juin;
- des sessions de livraison du matériel VSAT, des ordinateurs et autres équipements pour les projets «renforcement du système national de traçabilité du bois» et «appui aux aires protégées»;
- l’élaboration du Rapport annuel conjoint (RAC) 2010;
- l’évaluation de la coopération entre le Congo et l’Union européenne (2000-2009);
-le lancement du Projet d’appui au renforcement de l’Etat de droit et des associations (PAREDA);
- le lancement officiel du Projet de dépollution en matière explosive du site de la poudrière de Maya-Maya;
- le lancement de l’étude de faisabilité de la route Kinkala-Mindouli par le bureau d’études AIC-Progetti;
- la signature de la convention de financement 2010 du programme Sucre et le lancement officiel de ce programme.
En ce qui concerne la coopération avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM), on relèvera comme activités:
- la participation de notre pays à la première session annuelle du Conseil d’Administration du PAM à Rome, en Italie;
- l’approbation et la mise en œuvre d’une Intervention prolongée de secours et de redressement (IPSR) en faveur de 115.000 réfugiés de la RDC dans le Département de la Likouala;
- la mise en œuvre des activités de cantines scolaires en faveur de 36.935 enfants fréquentant les écoles primaires dans les· départements des Plateaux, de la Cuvette et du Pool;
- l’assistance nutritionnelle à 3530 personnes vulnérables vivant avec le VIH/Sida sous traitement ARV à Brazzaville, Pointe-Noire, Kinkala, Nkayi, Sibiti, Dolisie et Owando;
- l’approbation d’un projet de filets de sécurité pour soutenir la politique du Ministère des affaires sociales, de l’action humanitaire et de la solidarité, sur la protection sociale;
- l’approbation d’un nouveau programme de développement des cantines scolaires pour une période de trois ans couvrant les Départements de la Cuvette, des Plateaux, du Pool et de la Lékoumou.
L’International Partnership for Human Development (IPHD) exécute, depuis l’année 2000, dans notre pays, deux grands programmes intitulés respectivement: «Programme d’assistance scolaire » composé de cinq volets, en partenariat avec le Ministère de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation et «Programme d’appui aux initiatives privées et à la mécanisation de l’agriculture» comprenant sept volets, en partenariat avec le Ministère de l’agriculture et de l’élevage. Ces deux programmes s’exécutent normalement.

10- Au titre des relations avec la Banque Mondiale

Dans le cadre des relations avec les institutions de Bretton Woods, notre pays a participé, à Washington, aux assemblées du Fonds Monétaire International et de la Banque Mondiale, aussi bien pour les assemblées de printemps que celles de l’automne.
De même, notre pays a pris part, à Kinshasa, début août, à la réunion des Gouverneurs africains de la Banque Mondiale. Il est à signaler, ici, l’entrée en vigueur du Projet d’appui à la diversification économique (PADE) suite à la satisfaction, par le Congo, des conditions préalables à la mise en place de l’Unité de coordination de ce projet.
Le lancement officiel du PADE/PACADEC (Projet d’appui à l’amélioration du climat des affaires et à la diversification de l’économie congolaise) a eu lieu le 18 octobre 2011.

PEEDU

Le PEEDU, Projet Eau Electricité et Développement Urbain est entré dans sa phase de réalisation sur le terrain, avec notamment le traitement de 6000 m2 de zones en proie à l’érosion, la construction en cours de 16 km de voiries urbaines à Brazzaville et Pointe -Noire, la réhabilitation de quatre écoles primaires et quatre centres de santé intégrés.
Ce sont 210.000 habitants bénéficiaires directs qui sont concernés par ces réalisations qui vont se renforcer avec la mise en chantier en 2012 de 20km de voiries urbaines, 6 centres de santé intégrés, 6 écoles primaires, 4 marchés domaniaux mais et surtout la réhabilitation de 212 km de réseau d’adduction d’eau potable à Brazzaville et Pointe-Noire.

11- Au niveau de la passation des marchés
(...)

Informations supplémentaires