Diocèse de Kinkala : Ordonné Evêque, Mgr Ildevert Mathurin Mouanga a pris possession canonique de son siège

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Kinkala, chef-lieu du département du Pool a vécu un événement exceptionnel dimanche 28 juin 2020. L’ordination épiscopale et la prise de possession canonique de Mgr Ildevert Mathurin Mouanga, nouvel évêque diocésain de Kinkala nommé le 5 mars dernier par le Pape François en remplacement de Mgr Louis Portella Mbuyu, admis à la retraite conformément au Canon 401 du Code de droit canonique.

 

Présidée par Mgr Louis Portella Mbuyu, premier évêque émérite de Kinkala, et consécrateur principal, l’eucharistie a été concélébrée par NN.SS. Francisco Escalante Molina, nonce apostolique au Congo et au Gabon, 1er co-consécrateur; Anatole Milandou, archevêque de Brazzaville, 2e co-consécrateur; Daniel Mizonzo, évêque de Nkayi, président de la Conférence épiscopale du Congo, (CEC); Victor Abagna Mossa, archevêque d’Owando, vice-président de la CEC; Yves Marie Monot, évêque de Ouesso; Bienvenu Manamika Bafouakouahou, archevêque coadjuteur de Brazzaville et administrateur apostolique de Dolisie; Daniel Franck Nzika, évêque d’Impfondo; les abbés Brice Armand Ibombo, secrétaire général de la CEC, Lambert Kionga, secrétaire général adjoint et gestionnaire de la CEC; Guy Noël Okamba, recteur du Grand séminaire de philosophie Mgr Georges Firmin Singha; Antonio Mabiala, secrétaire général de l’Association des Conférences épiscopales de la région de l’Afrique centrale (ACERAC), ainsi que les vicaires généraux.
Malgré la pandémie de la Covid-19, les chrétiens ont fait le déplacement du stade municipal de Kinkala et le faible taux de mobilisation s’est justifié par le nombre de personnes limité pour vivre cet événement. Ils étaient venus de Brazzaville, Madzia, Kinkala, des villages environnants, et des différents diocèses du pays, toujours dans le strict respect du port obligatoire du masque et l’observation de la distanciation pour assister à la consécration du nouvel évêque qui vient agrandir l’épiscopat congolais.
Il est 11 heures lorsque la procession partie de la tribune officielle du stade municipal, a atteint le centre du terrain de football où était installé l’autel de la messe, ponctuée de la danse des Elisa, sous l’animation liturgique de la Schola populaire et de la chorale Sainte Monique de la cathédrale qui porte son nom fusionnée avec la chorale Telema Mfumu de la paroisse Sainte Jeanne d’Arc de Madzia, d’où est originaire l’actuel évêque de Kinkala.
Le nouvel évêque en procession a été entouré de deux prêtres, conscient de la délicatesse de la mission à lui confiée par le Pape François. C’était une cérémonie émouvante et exceptionnelle en ce 13e dimanche du temps ordinaire de l’année liturgique A. Les prêtres venus de tous les diocèses du Congo, n’ont pas voulu manquer cet événement par leur mobilisation remarquable, chacun avec son masque.
Du côté des autorités politico-administratives et militaires locales on a noté la présence du préfet du département du Pool, Georges Kilebe, du président du Conseil départemental, du sous-préfet et de l’administrateur-maire de la communauté urbaine de Kinkala.
Il y avait aussi la présence de trois membres du gouvernement: Arlette Soudan Nonault du Tourisme et de l’environnement; Rosalie Matondo de l’Economie forestière et Anatole Collinet Makosso de l’Enseignement primaire et secondaire, ainsi que du commissaire à la réinsertion des ex-combattants, Landry Kolelas et des parlementaires.
Après le mot de bienvenu par Mgr Louis Portella Mbuyu, le tour est revenu à l’abbé Félix Maboundou, doyen du collège des consulteurs du diocèse de Kinkala, de faire la présentation de l’élu du jour. Puis est venue la lecture de la Bulle de nomination par Mgr Victor Abagna Mossa, rendu publique en latin, en présence de Mgr Louis Portella Mbuyu, consécrateur principal, célébrant du jour, heureux de passer le témoin à un jeune confrère qui était, il y a peu, recteur du grand séminaire de théologie cardinal Emile Biayenda,
L’homélie a été donnée par Mgr Louis Portella Mbuyu qui a mis en exergue la mission du Saint-Esprit dans la vie de l’homme. «C’est dans l’Esprit Saint que Jésus fut conduit au désert et par l’Esprit Saint qu’il fut conduit en Galilée. Jésus est le consacré par excellence et le prophète du temps nouveau par son être et sa vie de prêtre de la nouvelle alliance. Ce n’est plus le sacrifice qui s’est offert, mais c’est lui-même. Il est le roi qui est venu servir et non pas pour être servi. Le collège des douze, le collège des apôtres qu’il a constitué et confié ses missions: Allez de toutes les nations, baptisez-le au nom du père et du fils et du Saint-Esprit. Et moi je suis avec vous, tous les jours jusqu’à la fin des temps. Ceci est un message fort, car il est prêtre, prophète et roi.» Le prédicateur a fait la genèse et rappelé la signification du geste de l’imposition des mains au cours duquel il a transmis l’ordination épiscopale au nouvel évêque de Kinkala. «C’est dans le geste de l’imposition des mains que réside le pouvoir de l’évêque. Par l’évêque, le Seigneur continue de gouverner, de sanctifier et d’enseigner. Si vous garder mon commandement, vous demeurez dans mon amour, dit Jésus. C’est un véritable amour du Christ qui marque la vie de l’évêque pour gouverner son peuple. L’évêque est appelé à faire de la maison de Dieu, son champ de charité et de communion. Il est le pasteur d’une portion du peuple de Dieu qui est à Kinkala, ce département qui a longtemps souffert. Un bon pasteur est celui qui est venu pour servir et donner sa vie pour ses brebis».
Grande émotion et prière fervente lorsque Mgr Louis Portella Mbuyu qui, jusque-là avait la charge de cette portion du peuple de Dieu qu’il a dirigée pendant 19 ans, a fait porter l’anneau, la calotte, la mitre, remis l’évangéliaire et la crosse au nouvel évêque: «Acceptez-vous la charge que nous ont transmise les apôtres et que nous allons vous transmettre par l’imposition des mains? Oui, je l’accepte par la grâce de Dieu, a répondu le nouvel évêque. «Recevez l’Evangile, prêchez la parole de Dieu avec une grande patience et le souci d’instruire», «Recevez cet anneau, signe de fidélité, garder dans la pureté de la foi l’épouse de Dieu, la Sainte Eglise», «Recevez la mitre que brille en vous l’éclat de la Sainteté pour que vous puissiez recevoir l’impérissable couronne de gloire, lorsque paraîtra le chef des pasteurs», «Recevez le bâton du pasteur, signe de votre charge, prenez soin de tout le troupeau du Seigneur, dans lequel l’Esprit-Saint vous a établi comme évêque pour gouverner l’Eglise de Dieu».
A travers ses insignes distinctifs, cela a montré que Mgr Ildevert Mathurin Mouanga a vraiment pris possession de son siège épiscopal.
Après ce rite, Mgr Louis Portella Mbuyu a quitté son siège épiscopal et installé Mgr Ildevert Mathurin Mouanga sur la cathèdre pour toute la durée de la messe.
Après la prise de possession canonique du siège par le nouvel évêque, s’en sont suivies les obédiences des membres du clergé diocésain au nouvel évêque. C’est l’abbé Albert Nkoumbou, «Ya Sourire», doyen du clergé diocésain, qui a été le premier à présenter ses civilités. Les religieux et religieuses se sont faits représentés.
A la fin de la cérémonie, Mgr Louis Portella Mbuyu a prononcé une allocution dans laquelle, il a remercié le Saint Père pour avoir porté son choix sur un confrère qui vient agrandir l’épiscopat congolais. Il a pris congé du peuple de Dieu qu’il a tant aimé. Une page de l’histoire est tournée et une nouvelle s’ouvre. Bienvenu à Mgr Ildevert Mathurin Mouanga et fructueux ministère!
Mgr Daniel Mizonzo a prononcé une allocution très émouvante: «L’ordination d’un évêque est toujours un événement heureux et joyeux.» «Le nouvel évêque doit créer un climat de confiance avec ses collaborateurs, avec les fidèles laïcs du Christ. La porte de l’évêché doit demeurer ouverte pour accueillir les collaborateurs. Nous sommes très heureux de vous accueillir en notre sein, la Conférence épiscopale. Merci à Mgr Louis Portella Mbuyu pour tout le travail pastoral abattu dans ce diocèse et au sein de la Conférence épiscopale du Congo. Et pour tous les services rendus et à rendre à l’Eglise du Congo. Je souhaite que vous puissiez continuer à suivre les travaux de construction de l’Université catholique du Congo, installée dans le diocèse de Pointe-Noire.»
Mgr Francisco Escalante Molina a fait savoir au nouvel évêque que le Seigneur l’assistera dans sa nouvelle charge, sous la protection du Saint-Esprit et de la mère du ciel, la Vierge Marie. Il faut reconstruire Kinkala meurtri pendant de longues années. Depuis sa prise de possession canonique le 16 octobre 2001, Mgr Louis Portella Mbuyu s’est évertué à ramener la confiance dans ce département du Pool.
Mgr Ildevert Mathurin Mouanga qui a choisi comme parole de vie: «Combats le bon combat de la foi» (Certa bonum Cetamen fidei) 1Tim. 6-12, a rappelé aux Clercs de ce diocèse que «les défis à relever sont nombreux dans notre pays et dans notre Eglise et qu’il va falloir que chacun puisse mettre la main à la pâte». Avant la bénédiction finale, une cérémonie traditionnelle a été organisée par les sages de la localité, question de confier toutes les actions pastorales du nouvel évêque entre les mains du Bon Dieu, des mânes, des ancêtres du terroir.
Après quatre heures de messe, c’est à 15 heures que Mgr Ildevert Mathurin Mouanga a béni la foule et les autorités présentes, après avoir fait le tour du stade, à bord d’un véhicule.

Gislain Wilfrid BOUMBA
et Pascal BIOZI KIMINOU
(De retour de Kinkala)

Informations supplémentaires